L’épave du dernier navire à avoir transporté des esclaves aux Etats-Unis a été retrouvée

La traite négrière est une page sombre de l’histoire de l’Amérique. Elle a vu de nombreux noirs être transportés comme esclaves d’Afrique aux États-Unis où ils étaient vendus et forcés de travailler essentiellement dans des plantations.

Après un an d’enquête, des chercheurs pensent avoir retrouvé les restes du Clotilda : le dernier navire connu pour avoir transporté des esclaves aux USA. L’épave reposait au fond de la rivière Mobile en Alabama.

Crédits Pixabay

Un bateau clandestin de transport d’esclaves

D’après la National Geographic Society, qui a signalé la découverte, les restes du Clotilda ont été découverts par la société d’archéologie Search Inc, qui a été sollicitée par la Commission historique de l’Alabama pour enquêter sur l’épave. Les chercheurs ont découvert dans une section de la rivière Mobile, un navire dont les caractéristiques correspondaient aux caractéristiques d’identification du Clotilda, explique National Geographic. Aussi bien les matériaux de construction que les dimensions et la conception de l’épave correspondent à ceux du Clotilda, affirme la commission.

Des décennies après que le Congrès eut interdit l’importation d’esclaves, le Clotilda servait encore à faire entrer clandestinement des hommes, des femmes et des enfants d’Afrique en Amérique. En 1860 il a été délibérément coulé pour cacher des preuves de son activité illicite.

Selon Lisa Demetropoulos Jones, directrice exécutive de l’Alabama Historical Commission (AHC) : « La découverte du Clotilda est une découverte archéologique extraordinaire ». Le voyage du navire « a représenté l’une des périodes les plus sombres de l’histoire moderne » et l’épave constitue « une preuve tangible de l’esclavage », a-t-elle déclaré.

La sombre histoire du Clotilda

En 1808 les États-Unis ont interdit l’importation d’esclaves, mais il y avait encore une demande de travailleurs de la part des propriétaires de plantations du Sud. La traite des esclaves s’est donc poursuivie de façon clandestine au-delà de cette date.

Comme le rapporte National Geographic, l’histoire du Clotilda est celle d’un riche propriétaire terrien et constructeur naval de Mobile qui a fait le pari avec des hommes d’affaires du Nord de faire passer une cargaison d’esclaves africains à la baie de Mobile sous le nez des fonctionnaires fédéraux. Selon les historiens, en 1860 le Clotilda faisait le voyage du Bénin à l’Alabama avec à son bord 110 hommes, femmes et enfants.

Mots-clés histoire