Les 12 plus belles photos du monde animal de l’année 2016

Le Musée d’histoire naturelle de Londres organise tous les ans un concours réservé aux photographes animaliers, le fameux Wildlife Photographer of the Year. Il est ouvert à tous, professionnels comme amateurs. Cette année ne déroge évidemment pas à la règle et de nombreux artistes ont ainsi tenté leur chance. Après concertation, les jurés ont désigné les photos qui les ont le plus impressionnés, des photos que vous allez retrouver un peu plus loin dans l’article.

Ce concours a été organisé pour la toute première fois en 1964. Il comptait à l’époque trois catégories et il avait enregistré près de 600 participations. Face à ce succès, le Musée et BBC Wildlife ont décidé de remettre le couvert l’année suivante, puis l’année d’après.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 1

Cette année, c’est Tim Laman qui remporte le titre de Wildlife Photographer of the Year, pour ce magnifique cliché.

Et ainsi de suite. La compétition est rapidement devenue un incontournable et elle séduit même de plus en plus de photographes au fil des éditions.

Wildlife Photographer of the Year : une compétition prestigieuse qui a lieu chaque année

En 2008, le Musée d’histoire naturelle de Londres avait ainsi reçu un peu plus de trente mille photos en provenance de trois mille photographes issus de 82 pays différents. Impressionnant, n’est-ce pas ? Certes, mais ce n’est rien comparé à la dernière édition.

Cette année, les organisateurs du concours ont en effet enregistré plus de 50 000 participations provenant de milliers de photographes répartis aux quatre coins du globe, et plus précisément autour de 95 pays différents.

Les départager n’a pas été facile bien entendu, mais les jurés ont fini par sélectionner une centaine de photos et ils en ont profité pour élire le Wildlife Photographer of the Year, un titre qui revient cette année au photographe américain Tim Laman pour sa photo montrant un orang-outan de Bornéo en train de grimper à un arbre.

Si les jurés ont sélectionné ce cliché parmi tant d’autres, ce n’est pas uniquement pour ses qualités techniques et/ou artistiques, mais aussi parce que ce singe est actuellement en voie de disparition. C’est donc une manière d’attirer l’attention du grand public sur la situation préoccupante de certaines espèces animales.

Toutes ces photos seront prochainement exposées au Musée d’histoire naturelle de Londres, mais plusieurs expositions nomades seront aussi organisées à travers le monde et un livre sera publié dans la foulée.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 12

Star player, Luis Javier Sandoval, Mexique.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 11

Snapper party, Tony Wu, US.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 10

Requiem for an owl, Mats Andersson, Suède.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 9

The alley cat, Nayan Khanolkar, Inde.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 8

Wind composition, Valter Binotto, Italie.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 7

Eviction attempt, Ganesh H Shankar, Inde.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 6

End of the line? Tim Laman.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 5

Pursued by fire, Tim Laman.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 4

Road to destruction, Tim Laman.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 3

The moon and the crow, Gideon Knight, UK.

Wildlife Photographer of the Year 2016 : photo 2

The pangolin pit, Paul Hilton, UK/Australia.

Mots-clés animauxinsolite