Clicky

Les Anonymous ne sont pas les seuls à combattre Daesh

Les Anonymous ont déclaré la guerre à Daesh au début de la semaine dernière et ils ont lancé une série d’offensives au fil de ces derniers jours. Ils ont fait fermer des centaines de comptes Twitter, bien sûr, mais ils ont aussi l’intention de flooder les hashtags utilisés par le groupuscule terroriste à l’aide de… Rick Astley. La résistance s’organise, donc, mais le célèbre collectif n’est pas le seul à combattre l’Etat Islamique.

Un autre collectif fait effectivement parler de lui depuis quelques jours, le Ghost Security Group. Si l’on en croit son site officiel, il s’est donné pour mission d’éliminer tous les groupes terroristes du web.

Ghost Security Group

Le Ghost Security Group s’est lui aussi engagé dans un combat contre Daesh et contre toutes les organisations terroristes.

Cela vaut évidemment pour Daesh ou encore Al-Qaeda, mais également pour Al-Nusra, Boko Haram et Al-Shabaab.

Le Ghost Security Group s’attaque à toutes les organisations terroristes, et pas seulement à Daesh

Pourquoi lancer une offensive en ligne ? En réalité, la réponse est assez simple. Tout comme les Anonymous, le Ghost Security Group veut mettre un terme à la propagande de ces organisations extrémistes. Comment ? En s’attaquant à leurs comptes sociaux, à leurs sites, à leurs blogs et à toutes les plateformes qui diffusent leurs vidéos.

Daesh et tous ces groupuscules sont effectivement très présents en ligne et c’est par le biais de ces différents médias qu’ils parviennent à recruter de nouveaux candidats au djihad.

Toujours d’après le site du collectif, le Ghost Security Group aurait trouvé plus de 1 584 noms de domaine et plus de 14 000 comptes Twitter liés à ces groupes terroristes.

Le Ghost Security Group travaille en étroite collaboration avec le FBI… de manière officieuse

Il n’utilise cependant pas les mêmes méthodes que les Anonymous puisqu’ils n’attaquent pas directement ces sites et ces comptes. En réalité, ils communiquent toutes leurs informations aux agences gouvernementales et ils travaillent ainsi en étroite collaboration avec le FBI. Surprenant, non ?

Certes et leur aide est visiblement très appréciée… du moins officieusement. Michael Hayden, ancien patron de la NSA et de la CIA a ainsi salué l’initiative, en indiquant que les informations transmises par le collectif leur avait même permis de déjouer un attentat en Tunisie en juin dernier.

Il faut d’ailleurs savoir que le Ghost Security Group ne se contente pas d’intervenir sur le web. D’après leur chef, certains membres se feraient même passer pour des candidats au djihad afin d’infiltrer l’Etat Islamique.

Notez pour finir que le collectif lutte aussi contre la pornographie infantile et contre la zoophilie.

Via

Mots-clés anonymoushackingweb