Les Anonymous ont une dent contre le Parti Socialiste

Les Anonymous sont partout, absolument partout. Le collectif a effectivement multiplié les actions au fil de ces dernières semaines et il vient de se trouver une nouvelle cible. Laquelle ? Le Parti Socialiste, et plus précisément le gouvernement Hollande. Il l’accuse effectivement d’utiliser le terrorisme comme excuse pour maintenir l’état d’urgence dans tout le pays.

Les hackers au masque de Guy Fawkes ont beaucoup fait parler d’eux depuis l’année dernière, et notamment depuis qu’ils ont décidé de partir en guerre contre Daech et contre tous les groupuscules terroristes.

Anonymous PS

Les Anonymous ont décidé de s’attaquer au Parti Socialiste.

Ils ont mené plusieurs actions de grande envergure en l’espace de quelques mois et ils ont même lancé une vaste opération pour troller ces organisations le 11 décembre dernier.

Les Anonymous s’opposent à l’état d’urgence

Et à présent, c’est le gouvernement de François Hollande qui se trouve dans leur collimateur, à cause de l’état d’urgence en vigueur depuis les attaques qui ont visé la capitale parisienne le 13 novembre dernier.

A la base, le décret était censé être temporaire mais il est toujours en vigueur à l’heure actuelle et le président a même l’intention de le prolonger de trois mois supplémentaires pour faire face à la « menace terroriste ».

Interrogé par la BBC, le Premier Ministre a également affirmé la semaine dernière qu’il était prêt à utiliser tous les moyens en sa possession pour en finir avec le groupe Etat Islamique.

Ces déclarations ont été vivement critiquées sur les réseaux sociaux par de nombreuses personnalités politiques telles que Cécile Duflot. Cette dernière a même été jusqu’à accuser le gouvernement de mettre fin à l’état de droit.

Les Anonymous semblent être de son avis car ils ont mis en ligne au début de la semaine une nouvelle vidéo sur une de leurs chaînes YouTube pour annoncer le lancement d’une opération visant le Parti Socialiste et le gouvernement Hollande.

Pour les Anonymous, François Hollande s’apparente à un dictateur

Le collectif accuse effectivement le président de profiter de la menace terroriste et de l’état d’urgence pour commettre des abus.

Il évoque notamment la multiplication des assignations à résidence, des perquisitions et des arrestations non fondées.

Des opérations qui visent notamment des opposants écologistes se battant contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Face à la situation, les Anonymous ont donc décidé de lancer une offensive et ils ont commencé par faire tomber le site du Parti Socialiste au début de la semaine en s’appuyant sur une attaque DDoS de grande envergure.

Ils ne comptent évidemment pas en rester là et ils devraient ainsi viser prochainement d’autres sites proches du gouvernement.

Mots-clés anonymousweb