Les Apple Store ne pourront plus faire l’objet de sorties scolaires

Les voyages scolaires dans les Apple Store ne seront plus autorisés en raison d’un conflit entre « service public » et « intérêt commercial. » Cela a été interdit par le ministère de l’Éducation nationale après un tollé à propos des affirmations selon lesquelles cette pratique exploitait des enfants à des fins commerciales.

Le ministère a interdit toutes les visites futures dans les magasins du géant de technologie. Les visites dans les Apple Store contreviennent au « principe de neutralité du service public » a rapporté Marianne.

Cette interdiction fait suite à un reportage de France 2 dont les faits ont d’abord été jugés par le ministère de l’Éducation nationale comme étant des « évènements isolés. »

Le but théorique des excursions dans les Apple Store

La marque à la pomme accueillait régulièrement des voyages scolaires en France. Les enseignants pouvaient s’inscrire en ligne en choisissant le magasin le plus proche puis sélectionner le nombre d’enfants qui participerait en indiquant la technologie utilisée dans la salle de classe.

L’idée officielle était d’aider les enfants à développer des compétences de développement et de création ainsi que de leur apprendre à faire des podcasts ou d’améliorer leurs compétences en informatique.

Ces sorties ont également été présentées comme aidant les enfants à développer leur « imagination et esprit d’équipe » dans une atmosphère « d’apprentissage » déclarait le site web d’Apple.

Une pratique commerciale courante dans les Apple Store

Le reportage d’infiltration réalisé par France 2 a cependant montré que les enfants étaient plus souvent reçus dans les magasins comme des clients normaux et qu’ils recevaient même des t-shirts et des clés USB de marque Apple à la fin de la visite.

L’un des membres du personnel de l’entreprise avait d’ailleurs déclaré anonymement : « Ça fait une super pub pour nous. Si jamais ça peut déboucher sur des ventes d’iPad pour les classes, pourquoi pas. »

Les parents et les enfants ayant effectué la visite ont également été invités à signer une lettre renonciation, permettant au personnel des boutiques d’utiliser les photos ou les films capturés durant la visite de leurs enfants dans des documents promotionnels.

Ce qui était présenté comme un simple voyage scolaire a rapidement pris des allures d’activité commerciale.

Apple n’est cependant pas la seule entreprise concernée par cette interdiction, cela s’étend à tous « les délégués numériques académiques » a déclaré le ministre de l’Éducation.