Les applications Android font leur entrée sur Windows et OS X

Google a lancé à la fin de l’année dernière un nouveau programme baptisé ARC, et visant à transposer les applications Android sur n’importe quel ordinateur équipé du navigateur Chrome. L’outil était jusqu’ici réservé à une poignée de développeurs triés sur le volet mais cela vient précisément de changer et chacun peut donc en profiter dès à présent. A condition de suivre une série d’instructions, bien entendu.

ARC n’est pas un programme aussi anodin qu’on pourrait le croire. A la base, il a surtout été imaginé pour permettre à Chrome OS de bénéficier de toutes les applications et de tous les jeux disponibles sur le Play Store.

Arc Welder Chrome

Un bon moyen d’enrichir la plateforme à moindre coût. Toutefois, à terme, cette solution pourrait surtout être profitable à tout l’écosystème  de la firme. Il tend effectivement une passerelle entre deux univers proches, et pourtant différents : les applications mobiles et les logiciels de bureau.

Google veut uniformiser le marché, et il n’est pas le seul dans ce cas

Google n’est pas le seul à chercher à connecter ces deux sphères. Windows 10 a exactement les mêmes aspirations. Apple n’est pas en reste non plus d’ailleurs puisque OS X et iOS communiquent de plus en plus ensemble. Plus qu’un projet isolé, ARC s’inscrit donc dans une tendance globale.

Si vous voulez tester la solution vous-même, ce n’est pas très compliqué.

Pour commencer, vous allez devoir installer la dernière version de Chrome sur votre ordinateur. Lorsque ce sera fait, il faudra encore se rendre sur cette page pour télécharger l’extension développée par la firme, ARC Welder.

Contrairement aux autres outils disponibles sur le Chrome Web Store, cet outil viendra se loger dans le lanceur du navigateur. Sur OS X, par exemple, il faudra cliquer sur l’icône dédiée dans le dock et aller chercher ensuite le programme en cliquant sur son icône.

Une nouvelle fenêtre apparaîtra alors sur votre bureau. Il s’agit de l’assistant et il ne se lancera qu’une seule fois. La première. Il vous demandera une seule chose, soit de lui indiquer le dossier qu’il pourra utiliser. A partir de là, il ne vous restera plus qu’à aller chercher un fichier APK pour l’ouvrir comme s’il s’agissait d’une simple application native.

En marge, ARC Welder offre pas mal d’options connexes. En quelques clics, l’utilisateur pourra décider d’ouvrir l’application en mode portrait ou en mode paysage. Il pourra aussi activer le presse papier et opter pour trois formats distincts : téléphone, tablette ou maximisé.

S’il sélectionne ce format, alors l’émulateur ouvrira l’outil en plein écran, dans une fenêtre rappelant beaucoup les applications Modern UI.

J’ai testé rapidement la solution avec plusieurs fichiers APK, et notamment avec Twitter. Ca fonctionne plutôt bien et ARC Welder intègre même un système de notifications.

Capture ARC Welder

Voilà ce que donne ARC Welder sur OS X.