Les astronautes à destination de Mars auront besoin d’un bon oreiller

Lorsqu’on vit dans l’espace comme les astronautes de la Station Spatiale Internationale, dormir ne se fait pas de la même manière. En microgravité, on n’a pas besoin de lit et encore moins d’oreiller. Les astronautes sont juste retenus par un sac de couchage fixé au mur de leur cabine et s’endorment en flottant sans ressentir le poids de leur corps.

Pourtant, Tibor Balint, concepteur au jet Propulsion Laboratory de la NASA pense que pour les futurs voyages vers Mars, les voyageurs de l’espace auront besoin d’un objet représentant le confort de la Terre. Cet objet selon lui, c’est l’oreiller.

JAXA

Dans un article que Balint et son collègue Chang Hee Lee, professeur adjoint au Royal College of Art, ont publié dans le journal Acta Astronautica, ils proposent la création d’un oreiller qui procurera du confort tout en réduisant le stress chez les astronautes.

Un support psychologique

Les voyages vers la planète Mars dureront en moyenne 1000 jours. Selon Balint, ce sera comme être en isolement dans une cellule pendant trois ans, un temps assez long qui pourrait causer des ravages psychologiques.

Ainsi, même si un oreiller n’est pas nécessaire dans l’espace, il représentera une marque de bien-être. C’est comme le fait d’emmener ses propres oreillers lorsqu’on doit passer quelque temps à l’hôpital.

Avant d’arriver au design final qui a été décrit dans leur article, Balint et Lee ont testé divers concepts pour trouver celui qui répondra le mieux aux besoins des astronautes. Par exemple, ils ont imaginé des cagoules intégrales avec des visières et des écouteurs, ou encore un oreiller gonflable  dégageant des arômes relaxants. Un casque semi-rigide attaché au mur a même été considéré.

Le design final

Après les divers tests, les concepteurs ont finalement choisi un système d’oreiller qui se rapproche plus de l’oreiller classique. Il s’agit d’un coussin de mousse peu profond qui se fixe au mur de la cabine de l’astronaute. Ce qui différencie ce modèle de celui qui existe déjà sur la Station Spatiale Internationale c’est le fait qu’il pourra être connecté aux différents objets dans les quartiers de l’astronaute.

Ainsi, au lieu d’intégrer directement les haut-parleurs ou les écrans au système d’oreiller, ceux-ci pourront être reliés au système à l’aide de petits capteurs. Ces capteurs dans le coussin pourraient par exemple détecter le moment où l’utilisateur s’endort et ajuster la lumière du module en conséquence.

Pour le moment, il s’agit seulement d’un concept. Cependant, ces oreillers de l’espace pourront peut-être faire la différence lorsque l’exploration de la planète rouge débutera.

Mots-clés astronautemars