Les bactéries plus rapides grâce à la microgravité ?

Les scientifiques ont découvert que certains types de bactéries, lorsqu’elles sont exposées à la microgravité, pouvaient subir des mutations pour se reproduire plus rapidement. Mais ils ne savent pas exactement pourquoi ces bactéries ont une réaction si positive à la microgravité.

Quoi qu’il en soit, ceci n’est pas une très bonne nouvelle pour nos ambitions de tourisme spatial, vu que nous, les êtres humains, sommes particulièrement attirants pour ces bactéries.

Suivre ISS

Envie de suivre l’ISS ? Il y a une application pour ça !

Ainsi, les scientifiques cherchent des moyens pour protéger les astronautes dans l’espace contre la prolifération des bactéries, mais aussi pour nous prémunir contre une colonie modifiée dans l’espace qui pourrait revenir sur Terre.

Des bactéries qui semblent beaucoup apprécier l’apesanteur

Des chercheurs de l’Université de Houston ont étudié 1 000 générations successives de bactéries Escherichia coli (en abrégée E. coli) dans des conditions de microgravité simulées. Ils en sont venus à la conclusion qu’elles se propageaient beaucoup plus rapidement qu’un échantillon du même type de bactéries laissées dans des conditions de gravité normales. Les bactéries E. coli (en microgravité) ont également développé pas moins de 16 mutations génétiques différentes au cours de l’expérience.

Mais les scientifiques ignorent pour l’heure comment ces mutations ont pu affecter la croissance des bactéries, individuellement ou en groupe.

L’expérience a montré que les bactéries en microgravité se développaient environ trois fois plus que les colonies d’E. coli non modifié. Chose encore plus notable, c’est que même après avoir été retirées des conditions de microgravité, ces bactéries ont conservé 72% des avantages de croissance sur jusqu’à 30 générations. Ce qui veut dire que certains changements provoqués chez les bactéries lors des voyages dans l’espace pourraient être permanents. C’est effrayant !

Un problème pour le voyage dans l’espace

De précédentes études avaient déjà permis de constater que certaines souches de bactéries croissaient 60% plus rapidement en microgravité. Ce qui montre qu’il a y a clairement quelque chose dans cet environnement d’apesanteur que ces microorganismes apprécient particulièrement.

Les astronautes à bord de l’ISS sont actuellement confrontés à ce problème de bactéries sur leur équipement qui ont tendance à se développer plus rapidement que la normale.

Les chercheurs pensent que des études plus approfondies seront nécessaires pour déterminer l’origine de ce phénomène et les moyens à mettre en place pour s’en protéger.

Mots-clés astronomieespace