Les Blackberry aussi auront leur boutique en ligne…

Alors ça, pour une surprise… Non, vraiment, on ne s’y attendait pas du tout. Initié par Apple, le concept des boutiques en ligne permettant de récupérer des applications pour son mobile ne cesse de rencontrer le succès auprès du grand public. C’est ainsi que Google a déjà annoncé qu’Androïd en aurait une, et voilà RIM qui fait exactement la même chose pour ses Blackberry. Si j’avais l’esprit mal tourné, je dirais qu’Apple a vraiment su dynamiser tout un marché, alors même qu’il ne le connaissait pas avant de lancer son iPhone.

Mais, évidemment, vous ne manquerez pas de me rétorquer que ce n’est pas vrai, que ce n’est pas juste et que Steve Jobs est le diable lui-même. Possible, après tout personne n’a jamais vraiment rien compris à l’Apocalypse de Jean de Patmos (dans la Bible, bande d’incultes). Cela dit, qu’il soit le diable ou pas, force est de constater que lui et ses ingénieurs ont quand même assuré quelque chose de bien.

Car en effet, l’AppStore a su inspirer nombre de constructeurs. Après tout, proposer un SDK aux internautes, les faire bosser gratuitement pour nous et tout ça pour se faire un peu plus de publicité et de fric sur leur dos, c’est un modèle économique super viable. Même que je suis très déçu parce que j’aurais déjà du y penser.

Cela dit, tel n’est pas le sujet de ce billet. Non, ici, il est question du Blackberry Application Center, la plateforme / boutique qui va vous permettre de récupérer et d’installer tout plein d’applications démentielles sur votre mobile préféré. Super, sauf que ce dernier sera géré par les opérateurs, et non pas par le constructeur. Je ne sais pas pour vous mais, moi, ça me gêne un peu. Comme dirait un de mes anciens stagiaires, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Sinon, le Blackberry Application Center, qu’on va finalement appeler le BlackAppCenter pour faire plus djeunz, fera son entrée en même temps que le Blackberry Storm (qui était originellement annoncé comme le Thunder, pour ceux qui n’ont pas suivi).

Via le JDG

(Crédit photo : AltNature)