Clicky

Les blondes ne sont pas plus stupides que les brunes et les rousses

Les blondes ont toujours eu une réputation très sulfureuse. Beaucoup de gens, et notamment des femmes, les trouvent effectivement superficielles et pas très malignes. Pire, elles seraient même dépourvues de second degré ! Des chercheurs travaillant pour l’Université de l’Ohio ont voulu vérifier si cette assertion était exacte et le résultat de leur étude devrait surprendre certains d’entre vous. Ou pas.

Qui n’a jamais entendu une blague sur les blondes ? Peu de gens et c’est assez logique car ces plaisanteries potaches trouvent leurs origines en plein coeur des années 70.

Etude blondes

C’est maintenant scientifiquement prouvé, la couleur des cheveux n’a rien à voir avec l’intelligence.

Clairol, une entreprise positionnée sur le secteur des cosmétiques, a effectivement lancé à l’époque une grande campagne publicitaire consacrée à ses produits colorants.

Les premières blagues sur les blondes sont apparues dans les années 70

Elle se focalisait sur les blondes et elle tentait de prouver qu’elles s’amusaient davantage que les brunes ou les rousses. Comme souvent, les publicitaires avaient sorti l’artillerie lourde en enchainant les spots à la radio et à la télévision, avec toujours la même accroche : « Blondes have more fun ».

La campagne n’a cependant pas eu l’effet escompté. C’est même tout le contraire puisque ce slogan a fini par taper sur les nerfs des américains et c’est plus ou moins à ce moment-là que les blagues sur les blondes ont commencé à apparaître.

Des blagues qui dénonçaient surtout les stéréotypes et la superficialité de la société de consommation.

Il a fallu attendre la démocratisation du web pour que ces plaisanteries sortent des frontières américaines et finissent par déferler sur l’Europe. Désormais, les blondes sont devenues une véritable institution et certains leur ont ainsi dédié des livres et des bandes-dessinées.

Mais la vraie question, celle que tout le monde se pose, c’est évidemment de savoir si la couleur de nos cheveux ont réellement une influence sur notre quotient intellectuel.

L’étude a porté sur 11 000 américaines

Plusieurs chercheurs se sont sérieusement penchés sur la question et ils ont ainsi lancé une étude portant sur pas moins de 11 000 américaines. Les participantes ont toutes du passer de nombreux tests visant à déterminer leur degré d’intelligence.

Jay Zagorsky, le chercheur à l’origine de cet ambitieux projet, a ensuite compilé toutes les données afin de déterminer si la couleur des cheveux avait réellement une incidence sur le QI d’une personne.

Et devinez quoi ? Pas du tout ! Non et le meilleur reste à venir car les blondes s’en sont globalement mieux sorties que les autres avec une moyenne de 103,2 contre 102,7 pour les brunes et 101,2 pour les rousses. Notez d’ailleurs que les hommes blonds ont obtenu des résultats équivalents. L’honneur est sauf.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que l’intelligence n’a rien à voir avec la génétique, et que des personnes sont prêtes à dépenser des sommes folles pour lancer des études afin d’enfoncer des portes ouvertes.

Parce que bon, de vous à moi, il n’y avait pas vraiment besoin d’une étude pour prouver que les blondes sont aussi intelligentes que les brunes.

Mots-clés insolitesociologie

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.