Les casques des soldats pourraient bien leur permettre de détecter les sniper embusqués

Les tirs de sniper sont parmi les types d’attaques les plus redoutés sur le champ de bataille. La raison en est simple, l’impact psychologique sur le mental des troupes est exacerbé en raison du stress causé par ces tirs venus d’on ne sait où. Ce qui au final les rend si redoutables sur le terrain.

Pour contrer ces types d’attaques, il n’y a pas d’autre solution que d’essayer de débusquer le tireur, mais ce n’est pas chose aisée, car ce sont des soldats d’élite entraînés à bien se camoufler et à se fondre dans le paysage et l’environnement où ils opèrent.

Crédits Pixabay

Des chercheurs en acoustique se penchent actuellement sur un dispositif qui pourrait bien changer la donne : une technologie basée sur la détection des détonations émises par les fusils des snipers, utilisant des microphones à réduction de bruits et intégrée aux casques audio dont les soldats sont équipés sur le champ de bataille.

Les techniques utilisées actuellement

Les techniques utilisées pour révéler la position/contrer les attaques des snipers s’articulent autour de deux axes. Toutefois, elles offrent actuellement une efficacité mitigée sur le terrain.

En premier, il y a la détection de signaux émis par les snipers. Par exemple les reflets des optiques utilisées par les tireurs d’élite (que ce soit empiriquement avec l’observation de l’environnement ou à l’aide de moyens électroniques ou optroniques). Dans le même ordre d’idée, on peut se reposer sur l’observation des éclairs dus aux tirs ou encore juger de la provenance des détonations.

En second lieu, les stratégies de couverture mutuelle des troupes moyennant par exemple un déploiement sur plusieurs zones de manière à ce que tout chemin de retraite soit couvert, les empêchant ainsi d’agir pour ne pas être pris à partie.

Utiliser le son émis par le sniper pour révéler sa position

Un dispositif intégré aux casques portés par les soldats pourrait bien servir à la détection des tireurs d’élite ennemis en temps réel. Les casques des soldats sont en effet équipés de dispositifs audio qui leur permettent de communiquer et de recevoir les ordres venant du commandement.

Des chercheurs spécialisés en acoustique travaillent en effet sur l’utilisation de 4 microphones à réduction de bruits qui équiperont les casques des soldats. Ces microphones dont deux seront placés à l’extérieur des casques et deux à l’intérieur du dispositif intra-auriculaire vont se servir de la détonation de la balle à la sortie du fusil et de la déflagration supersonique de cette dernière quand le sniper tire pour détecter sa présence.

L’information sur la position du tireur sera ensuite transmise en temps réel aux soldats attaqués, via Bluetooth ou USB sur smartphone, afin de leur permettre de mener les offensives et ainsi débusquer le tireur ennemi.

Baptisée TCAPS (Tactical Communication and Protective Systems), les chercheurs pensent que cette technologie sera opérationnelle d’ici deux ans.

Mots-clés armement