Les couverts en plastique seront bientôt interdits en Europe

Verres, assiettes, cuillères, fourchettes, couteaux… les couverts en plastique sont des accessoires vraiment pratiques pendant les voyages, les pique-niques… Le problème, c’est qu’après le repas, on a tendance à les jeter n’importe où. Or vous n’avez pas idée de la pollution provoquée par ces objets à usage unique qui mettent entre 100 à 1 000 ans à se dégrader dans la nature.

C’est ainsi que l’Union européenne a décidé d’interdire l’utilisation des couverts en plastique ainsi que des emballages alimentaires à partir de 2021.

Couverts plastique

Crédits Pixabay

L’interdiction a été votée et approuvée par le Parlement Européen ce mercredi 27 mars à Strasbourg, en France.

Le but est de contribuer à mieux entretenir la nature et donc à mieux préserver l’environnement, en particulier l’océan, de la pollution que représentent les plastiques à usage unique.

Le plastique représente 80 % des déchets marins

« Les plastiques empoisonnent nos mers », a déclaré Frédérique Ries, euro député belge qui a pris la direction du projet de loi durant l’assemblée.

Elle a particulièrement insisté sur le danger que représentent les plastiques à usage unique : « si nous ne prenons pas des mesures, d’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans. », a-t-elle affirmé.

À cause de ce pourcentage de plastiques trop élevé dans les océans, l’Union européenne a décidé de précipiter la délibération des restrictions qui était à l’origine prévue en moins d’un an. Rappelons que la commission a proposé ces restrictions en mai 2018. Les représentants des pays membres et le parlement doté de 751 sièges sont parvenus à conclure un accord en décembre.

Les objectifs de la nouvelle législation

Un objectif de collecte a été mis en place par la nouvelle législation dans le but de mieux assurer la protection de l’environnement. L’Union européenne s’est fixé deux objectifs : celui de parvenir à collecter près de 90 % de bouteilles en plastique d’ici 2029, ainsi que de réussir également à recycler près de 30 % des matériaux recyclés d’ici 2030.

Les gouvernements de l’UE ont déjà manifesté leur soutien à la nouvelle loi. L’approbation finale qui aura lieu le 15 avril prochain n’est ainsi plus qu’une simple formalité. À noter que l’interdiction s’applique aussi aux gobelets pour boisson, aux pailles et aux bâtons de coton-tige, promettant ainsi une Europe beaucoup plus propre et écologique dans les années à venir.