Clicky

Les députés ont voté en faveur de l’OS 100% français

Les députés ont tranché. Ils ont adopté mercredi un nouvel amendement au projet de loi pour une République Numérique, un amendement qui pourrait conduire à la mise en place d’un système d’exploitation 100% français. Inutile de le préciser mais la nouvelle déchaine les passions sur les réseaux sociaux. Le projet est effectivement la cible de moqueries en tout genre.

Cette idée a germé la semaine dernière en plein milieu des débats sur le projet de loi pour une République Numérique, défendu par Axelle Lemaire.

OS français

Les députés ont visiblement envie d’avoir un OS 100% français.

La députée socialiste Delphine Batho a présenté un amendement prévoyant la création d’un Commissariat à la Souveraineté Numérique rattaché aux services du Premier Ministre.

L’amendement prévoit la création d’un Commissariat à la Souveraineté Numérique rattaché aux services du Premier Ministre

Le texte de l’amendement peut être consulté à cette adresse. Il explique que les internautes sont en danger et qu’il est primordial de protéger les citoyens français dans le « cyberespace ». Ce serait la raison d’être de cette nouvelle institution.

Il liste aussi les premières missions qui lui seront confiées. Dans le lot figure le développement et la mise en place d’un système d’exploitation souverain mais également l’élaboration de protocoles de chiffrement de données.

Aux yeux de Delphine Batho, ce commissariat a pour but final de « reconquérir la maîtrise de notre destin sur les réseaux informatique pour procéder à l’extension de la République dans cette immatérialité informationnelle qu’est le cyberespace ».

Les arguments de la député ont fait mouche et l’amendement a ainsi été soutenu par Nathalie Kosciusko-Morizet et par plusieurs députés de la mouvance Les Républicains.

Delphine Batho n’est pas la première à parler d’un OS souverain

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la député socialiste n’est pas la première à parler d’un OS 100% français.

Pierre Bellanger, fondateur de la radio Skyrock, avait effectivement évoqué cette idée et elle avait même été portée par Arnaud Montebourg lorsqu’il faisait encore parti du gouvernement et lorsqu’il occupait le poste de ministre du Redressement Productif.

Axelle Lemaire a du faire face à de vives critiques suite à l’adoption de cet amendement mais elle a tenu à tempérer le contenu du texte.

Elle ne pense effectivement pas qu’un système d’exploitation souverain aurait réellement sa place sur le marché. Encore moins qu’il pourrait s’imposer face à des solutions comme Windows, OS X, Linux, iOS ou même Android.

Ceci était, la secrétaire d’Etat chargée du Numérique pense que ce texte poussera les pouvoirs politiques à entamer une véritable réflexion sur la notion de souveraineté numérique. De toute façon, il existe déjà un OS 100% français et il s’appelle… Clip.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.