Les derniers selfies du terroriste de l’attentat de Nice

Mohamed Lahouaiej Bouhlel est monté à bord de son camion le 14 juillet dernier avant de se diriger vers la promenade des anglais à Nice. Des dizaines de personnes étaient présentes pour assister au feu d’artifice. L’homme s’est alors engagé sur la voie et il a écrasé la pédale d’accélérateur, tuant sur le coup plusieurs dizaines de personnes. Des hommes, des femmes et des enfants.

Le forcené a été abattu par les forces de l’ordre quelques minutes plus tard et les enquêteurs de la brigade de l’anti-terrorisme sont alors intervenus sur place pour fouiller sa dépouille.

Selfies Nice : photo 2

Cette photo a été prise 48 heures avant l’attaque qui a visé Nice. Le terroriste apparaît souriant.

Ils ont récupéré ses effets personnels et son téléphone. Il n’était visiblement pas chiffré car ils sont parvenus à mettre la main sur les dernières photos prises par l’homme.

Le terroriste a pris plusieurs selfies 48 heures avant de lancer l’attaque

TF1 est parvenu à se procurer deux de ces clichés. Des selfies, pour être plus précis. Sur la première photo, Mohamed Lahouaiej Bouhlel pose au volant de son camion. Il regarde fixement l’objectif tout en faisant un doigt d’honneur en direction du pare-brise. Un homme se trouve à ses côtés mais son identité n’a pas été dévoilée.

Sur la deuxième photo, Mohamed pose devant son camion, un sourire aux lèvres. Il se trouve là encore en compagnie d’un autre homme. Il s’agit d’une des six personnes se trouvant actuellement en garde à vue.

Le terroriste avait-il planifié son attaque à ce moment-là ? Le procureur de Paris, François Molins, en est persuadé. Il a en effet déclaré quelques heures après l’attentat que le caractère prémédité de l’attaque avait été confirmé par l’enquête.

Il s’est beaucoup renseigné sur les attentats et sur les accidents de voiture

L’homme s’était en effet rendu sur la promenade des anglais à plusieurs reprises au cours des jours précédents afin de repérer les lieux. Il connaissait donc le terrain. En outre, en analysant le contenu de son ordinateur, les enquêteurs ont remarqué qu’il avait lancé beaucoup de recherches en ligne depuis le début du mois de juillet.

Des recherches portant notamment sur les accidents mortels de la route, avec des requêtes telles que « horrible accident mortel », « terrible accident mortel » ou encore « vidéo choc ».

En marge, il s’était aussi renseigné sur les précédentes attaques terroristes et notamment sur la tuerie d’Orlando et sur celle qui a visé les policiers de Magnanville, dans les Yvelines.

o-ATTENTAT-DE-NICE-570

Mots-clés selfies