Clicky

Les éléphants, ces champions des maths

D’après les résultats d’une étude réalisée au Japon, les éléphants d’Asie disposent fondamentalement des mêmes compétences mathématiques que les êtres humains. La découverte risque de beaucoup faire réagir, mais les faits sont là et les pachydermes viennent juste d’être nommés « Maths Kings of the Jungle. »

Par le passé, plusieurs études ont montré que les animaux pouvaient dans certains cas avoir des compétences mathématiques et être par exemple en mesure de faire la différence entre plusieurs quantités différentes. Qu’en est-il des cas des éléphants d’Asie ?

Convaincue que ces éléphants n’ont rien à envier aux autres animaux, une équipe de chercheurs de la Graduate Universiy for Advanced Studies du Japon, dirigée par Naoko Irie, a formé un éléphant asiatique de 14 ans. Celui-ci s’appelle Authai et habite le zoo d’Ueno dans le Pays du soleil levant.

Comment se déroulait cette étude ? Sur quelles bases était-elle réalisée ? Que vaut le résultat des recherches ?

Le déroulement de l’étude

La formation se faisait sur un écran tactile piloté par un ordinateur. Sur le moniteur, les scientifiques ont présenté à Authai des images pour tester sa capacité à déterminer les nombres relatifs.

Celui-ci devait montrer avec sa trompe la proposition qui, parmi les deux proposées en même temps, disposait de plus de contenus. Ces dernières se composaient de 0 à 10 articles comme des bananes, par exemple, ou encore des pommes et des pastèques.

Pour éviter que l’animal ne fasse ses choix en fonction de la surface totale occupée par les illustrations, les fruits étaient présentés dans différentes tailles. Chaque fois qu’Authai devinait juste, l’animal était récompensé.

Les résultats de l’étude

Authai a trouvé la bonne proposition 181 fois sur 271. Soit un taux de réussite de 66,8 %. Naoko Irie, directeur de l’étude, a affirmé que lui et son équipe ont constaté que les capacités numériques d’Authai n’étaient pas affectées par la distance, la magnitude ou les ratios présentés.

Il faut cependant reconnaître que comparé aux capacités cognitives d’un être humain, Authai met un peu plus de temps pour répondre.

Le scientifique a cependant  déclaré que cette étude a prouvé expérimentalement pour la première fois que certains animaux peuvent avoir des capacités cognitives en partie similaires aux caractéristiques du comptage de l’homme.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !