Les employés de Neutrino ayant travaillé pour la Hacking Team n’intègreront pas Coinbase

En février 2019, Coinbase a acquis la start-up d’analyse de blockchain Neutrino. Toutefois, cette acquisition a suscité la controverse à cause du fait que les fondateurs de Neutrino seraient liés à une société technologique de surveillance dénommée Hacking Team.

Justement, le directeur général de Coinbase, Brian Armstrong, a déclaré dans un article de blog paru le lundi 4 mars 2019 que les employés de Neutrino ayant travaillé chez Hacking Team devront quitter Coinbase.

Facepalm

Pour rappel, Neutrino cartographie les réseaux de blockchains en se basant sur les transactions de jetons cryptographiques. D’ailleurs, les forces de l’ordre travaillent en collaboration avec l’un de ses principaux services pour contrôler les mouvements de cryptomonnaies, identifier les actifs numériques volés, enquêter sur les attaques de ransomwares et suivre l’activité du darknet.

Les dirigeants de Neutrino auraient permis à des gouvernements de violer des droits humains

Avant de fonder Neutrino, son président, Giancarlo Russo, son directeur de la technologie, Alberto Ornaghi et son responsable de la recherche, Marco Valleri ont travaillé pour une entreprise de technologie controversée, Hacking Team, soupçonnée d’avoir travaillé avec des gouvernements et de leur avoir permis de commettre des violations des droits humains dans plusieurs pays du monde comme en Turquie, en Égypte, en Russie, au Kazakhstan, au Soudan et en Arabie saoudite.

The Intercept avait d’ailleurs rapporté la découverte de logiciels malveillants appartenant à Hacking Team dans des ordinateurs d’activistes et de journalistes en 2015.

Coinbase ne veut rien avoir à faire avec Hacking Team

Il n’est donc pas étonnant que la communauté blockchain ait des craintes quant au lien existant entre Neutrino et Hacking Team. D’ailleurs, Amber Baldet, le PDG de Clovyr a déclaré à Motherboard que la manière dont Coinbase collaborera avec les forces de l’ordre et les outils de conformité qu’il instaurera, impacteront grandement sur la communauté.

Conscient de cette tension, Brian Armstrong a déclaré que Coinbase et Neutrino ont pris un peu de temps pour examiner de près la technologie et la sécurité du produit Neutrino. Ils se sont finalement accordés sur le fait que ceux qui ont travaillé pour Hacking Team quitteront Coinbase car  leur travail antérieur entre en conflit avec la mission de Coinbase. Cette mission, ajoute Brian Armstrong, est d’ «être le pont le plus sûr, le plus fiable et le plus conforme à la loi en matière de cryptomonnaie ».

Mots-clés coinbase