Les Etats-Unis et le Luxembourg main dans la main pour aller faire des trous dans les astéroïdes

Les États-Unis et le Luxembourg viennent de signer un mémorandum portant sur l’exploitation minière des astéroïdes. Les deux puissances travailleront donc main dans la main pour exploiter les ressources présentes dans l’espace.

L’humanité consomme énormément de ressources et elle extrait ainsi chaque année des millions de tonnes de minerais de sa planète. Du minerai utilisé ensuite dans diverses industries, comme l’aérospatiale ou même l’informatique.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Les ressources de notre planète étant limitées, de plus en plus de groupes privés s’intéressent aux astéroïdes.

Miner les astéroïdes pour faire face au manque de ressources

Et à raison, puisqu’un simple corps de type M d’un kilomètre de diamètre peut contenir à lui seul plus de deux milliards de tonnes de minerais de fer et de nickel. C’est du moins le chiffre avancé par John S. Lewis dans un ouvrage spécialement dédié à l’exploitation minière des astéroïdes, un ouvrage paru en 1997 : Mining the Sky: Untold Riches from the Asteroids, Comets, and Planets.

Les États-Unis ont été les premiers à formaliser la chose par le biais d’une loi signée par Barak Obama le 25 novembre 2015, une loi autorisant tout simplement les entreprises privées à exploiter les astéroïdes et les citoyens américains à posséder des parties de corps célestes.

Le Luxembourg, de son côté, en a fait tout autant le 1er août 2017 en mettant au point un dispositif légal similaire axé sur les ressources spatiales. Avec une différence notable : la loi luxembourgeoise ne se limite pas aux entreprises locales et elle s’étend ainsi aux entreprises étrangères domiciliées au Luxembourg.

Les États-Unis et le Luxembourg veulent un nouveau cadre légal

Et à présent, nous assistons donc à un rapprochement entre les États-Unis et le Luxembourg.

D’après Ciel & Espace, les deux puissances ont en effet signé le 10 mai un mémorandum portant sur l’exploitation minière d’astéroïdes. Avec pour objectif d’établir un cadre international pour toutes les activités liées à l’exploration, l’utilisation ou encore l’exploitation des ressources spatiales.

En d’autres termes, les États-Unis et le Luxembourg veulent définir un nouveau cadre légal et assouplir la législation en vigueur afin de permettre aux entreprises privées d’exploiter facilement les ressources minières de tous les corps filant (ou non) à travers le système solaire.

Bien sûr, en l’état il faudra sans doute encore plusieurs années – ou même quelques décennies – avant de disposer de foreuses spatiales, mais nous avons tout de même fait pas mal de progrès en la matière, comme le prouve notamment la mission OSIRIS-REx. Et il viendra peut-être un temps où nous n’aurons plus besoin de creuser et de défigurer notre planète pour trouver les ressources dont nous avons besoin pour nos industries.

Mots-clés astéroïdes