Les étoiles influencent les animaux nocturnes

La chouette, le blaireau, la chauve-souris ou la moufette font partie de ces animaux qui ne sont actifs que pendant la nuit. Certes, leurs yeux sont spécifiquement adaptés pour ce milieu nocturne, mais la façon dont ils se déplacent reste encore un mystère. Toutefois, la plupart des scientifiques pensent que ces alliés de la nuit se repèrent grâce aux étoiles.

Pour démontrer cette théorie, des chercheurs suédois ont réalisé une expérience à travers laquelle ils ont observé les gestes d’un insecte noctambule. Ils sont alors parvenus à une conclusion qui n’est pas très surprenante : l’animal se sert de la Voie lactée comme boussole.

Scarabé

Auparavant, d’autres espèces ont fait déjà l’objet d’une étude qui était orientée dans le même sens que celle-ci.

Scarabée bousier dans un planétarium

En 2013, une expérimentation similaire a été menée sur un scarabée, d’abord à cause de sa force phénoménale, mais aussi en raison de sa capacité à se déplacer dans le noir. Des scientifiques ont donc décidé de mener une étude à l’égard de ce petit coléoptère.

Les résultats publiés sur Current Biology laissent comprendre que les astres seraient en coopération avec cet insecte.

C’est l’équipe de l’Université du Lund qui a cette fois-ci réalisé sa propre expérience. Pour cela, ils ont procédé à une comparaison de comportement du coléoptère dans deux environnements différents.

Le premier étant un ciel étoilé tandis que le second un climat nuageux, voire sombre. Ils sont alors arrivés à ce constat : l’insecte transporte mieux sa boule d’excrément sous le ciel étoilé en prenant le chemin le plus court et le plus pratique.

Qu’en est-il des oiseaux et des animaux maritimes ?

En 1970, un groupe de chercheurs issus de l’Université Cornell à New York a travaillé sur cette délicate question. En observant des bruants indigo en pleine migration, ils ont remarqué que ces petits passereaux se perdent sans la lumière des étoiles. D’ailleurs, cette théorie a été déjà évoquée quelques années plus tôt par des éthologues de l’Université de Francfort.

Quant aux espèces aquatiques, ils s’avèrent eux aussi être sous l’influence de la Voie lactée lors de leur déplacement dans l’océan. On doit la découverte de cette hypothèse à une équipe de l’université Sud-Danemark en 2008.

En installant deux phoques dans un planétarium à ciel étoilé, ils ont découvert que ces derniers se referaient à l’étoile Polaire.

L’exception qui confirme la règle serait la chauve-souris. Et pour cause puisque ce chiroptère a la faculté de voler de façon impressionnante sans l’aide des étoiles et encore moins du soleil.

Mots-clés animauxinsolite