Les étudiants de l’Université de Bristol lance leur calendrier sexy pour soutenir des œuvres de charité

Quoi de mieux que montrer un bout de peau pour attirer l’attention ? ça, les étudiants de l’Université de Bristol l’ont très bien compris. Afin de soutenir des œuvres de charité, ils ont décidé de lancer leur calendrier sexy montrant 12 étudiants dans le plus simple appareil avec juste des objets pour cacher les parties intimes.

Parmi ceux qu’on retrouve sur ce calendrier 2019, on retrouve les membres de l’équipe de badminton, un groupe de tireurs et l’équipe de sauvetage de l’université.

Les fonds récoltés à l’issue de la vente de ces calendriers seront reversés à trois associations caritatives à savoir Bristol Nighltine, Womankind et la campagne CATS.

Des objets pour cacher l’essentiel

Les photos de ce calendrier ont été prises par le photographe Bryan Wong. Sur les images, on voit les étudiants cacher leurs parties intimes avec des objets du quotidien tels que des livres, des casquettes ou encore des frisbees.

Ce n’est pas la première fois que l’Université de Bristol organise un tel shooting pour lever des fonds comme l’explique Paige Taylor, responsable des évènements à la société RAG (Raising and Giving) de l’université :

« Le calendrier est devenu un évènement annuel de collecte de fonds de RAG en raison du pur enthousiasme du corps étudiant. »

Des étudiants très engagés

Paige Taylor a tenu à mettre en avant l’implication des étudiants de l’Université de Bristol qui en donner du leur pour soutenir certaines œuvres de bienfaisance qui leur tiennent à cœur. « Nous avons trois merveilleuses œuvres de bienfaisance pour lesquelles nous collectons des fonds dont Bristol Nightline qui œuvre entre huit heures du soir et huit heures du matin pour aider les gens à ne pas se sentir seuls. »

En plus de Bristol Nightline, les étudiants vont aussi soutenir Womankind « qui aide les femmes à se sentir autonomes et propose une thérapie et des conseils à tous » et la campagne CATS « dont le but est d’éduquer les jeunes sur les symptômes du cancer. »

D’après Paige Taylor, les premiers tirages des calendriers réalisés par les étudiants se sont vendus comme des petits pains. Jusqu’ici, les étudiants ont pu récolter environ 700 livres sterling. Le calendrier est disponible à l’achat en ligne à cette adresse.