Clicky

Les femmes coderaient mieux que les hommes

Github est utilisé par des millions de personnes à travers le monde. D’après les derniers chiffres en date, il viendrait même de dépasser les 10 millions d’utilisateurs et on ne trouve pas uniquement des hommes dans le lot. Pas du tout même et le plus amusant reste à venir car d’après une étude menée sur la plateforme, les femmes coderaient beaucoup mieux que les hommes.

Github n’est pas tout jeune et le service a ainsi ouvert ses portes en avril 2008. A l’époque, Chris Wanstrath, Tom Preston-Werner et PJ Hyett souhaitaient simplement proposer aux développeurs un espace pour stocker et partager leurs différents projets.

Etude Dev

Il paraît que les femmes codent mieux que les hommes.

Contre toute attente, le succès a été immédiat. Rien que la première année, la plateforme a accumulé plus de 46 000 dépôts publics.

Github compte plus de 10 millions d’utilisateurs

La plateforme a ensuite dépassé la barre des 100 000 utilisateurs inscrits l’année suivante et celle des 2,1 millions d’utilisateurs en 2012. A cette date, elle comptait aussi plus de 3,7 millions de dépôts. Et maintenant, Github compte plus de 10 millions de membres.

Des chercheurs américains ont utilisé ses données pour réaliser une étude poussée sur le profil des développeurs et, surtout, des développeuses.

Elle est disponible en ligne et en PDF à cette adresse mais il ne s’agit pas encore du rapport final et les informations qui suivent sont donc à prendre avec prudence puisqu’elles n’ont pas encore été analysées par d’autres experts.

En outre, il faut aussi noter que l’étude ne porte pas sur tous les membres inscrits à Github, mais uniquement sur 1,4 million de profils. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils étaient les seuls dont le genre pouvait être réellement identifié.

D’après ces chercheurs, donc, 78,6% des « pull requests » (modifications) suggérées par les femmes seraient acceptées, contre 74,6% pour les hommes. Intéressant, mais ce n’est pas fini car 25% des femmes inscrites auraient un taux d’acceptation de 100%. Chez les hommes, ce taux passerait à 13,5%.

Les femmes coderaient mieux que les hommes, mais il ne faut pas que ça se sache

Que peut-on déduire de ces chiffres ? Tout simplement que les femmes du panel coderaient mieux que les hommes.

Intéressant, mais ce n’est pas terminé car l’étude révèle aussi que les modifications proposées par les femmes sont davantage acceptées lorsque leur profil n’indique pas clairement leur sexe.

Dans ce cas, le taux d’acceptation tourne autour de 71,8%, contre seulement 62,5% pour les femmes précisant leur genre.

Là, vous allez sans doute me demander comment les chercheurs sont parvenus à « trouver » le sexe des utilisateurs n’ayant pas indiqué leur genre sur leur profil. En réalité, c’est simple, ils ont extrait leurs adresses mails et elles les ont comparé avec les données accessibles publiquement sur les réseaux sociaux.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.