Clicky

Les futures mamans peuvent désormais imprimer leur foetus en 3D

Les futures mamans qui n’auront pas la patience d’attendre l’arrivée de leur progéniture remercieront certainement l’entreprise russe Embryo 3D. Cette start-up propose aux futurs parents d’imprimer une sculpture du fœtus de leur bébé en utilisant une image d’échographie 3D et d’une modélisation en réalité virtuelle.

Ce procédé n’est pas une nouveauté en soi. Les Américains avaient déjà lancé il y a quelques années de cela un projet sur le même principe et baptisé 3D Babies. Ces entreprises veulent donner l’occasion aux parents de toucher et de voir leur enfant avant leur naissance.

Embryo 3D réalise les sculptures en plastique, en plâtre et qui seront enveloppées d’une fine  couche en plaque or ou en argent selon les préférences des parents.

Une échographie 3D du fœtus intra-utérin

Pour réaliser le modèle du fœtus, l’entreprise utilise plusieurs techniques faisant appel aux nouvelles technologies à savoir l’échographie 3D, la réalité virtuelle et l’impression 3D. Elle utilise aussi des données IRM et de simples échographies pour avoir un rendu final plus réaliste du fœtus. Ivan Grildin, initiateur de ce projet, a indiqué qu’il avait créé cette technologie pour aider ces amis qui voulaient voir leur bébé et qui s’inquiétaient pour leur santé.

Cette technique est issue des modèles fœtaux 3D d’après les explications du docteur Heron Werner. « Les modèles fœtaux 3D, lorsqu’ils sont combinés aux technologies immersives de réalité virtuelle, peuvent améliorer notre compréhension des caractéristiques anatomiques fœtales et peuvent être utilisés à des fins éducatives et comme une méthode pour les parents de visualiser leur bébé à naitre. »

Des sculptures au réalisme saisissant

Les modèles obtenus grâce à la réalité virtuelle sont très réalistes comparés aux modèles issus de l’échographie 3D qui sont plus flous. Malgré cela, cette pratique gène encore certaines personnes qui trouvent le rendu un peu glauque. Toutefois, cela n’empêche pas certains parents d’apprécier les résultats de ce procédé.

Par exemple, Yuliana Recu, une future maman qui a accepté de participer à l’impression 3D du fœtus de son bébé a été agréablement surprise. « C’est un sentiment étrange, l’enfant n’est pas encore ne mais vous pouvez le toucher et le sentir comme s’il était là. »

Mis à part le fait que cela permettra aux parents d’avoir une idée de leur bébé, ce procédé aidera aussi à distinguer les éventuelles maladies ou malformations chez le futur enfant.

Mots-clés insolite

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.