Les hackers ont publié les données volées chez Ashley Madison

Ashley Madison… Ce nom vous rappelle quelque chose ? Logique car ce site de rencontre assez particulier a beaucoup fait parler de lui le mois dernier, lorsqu’il a été la cible d’une attaque de grande ampleur orchestrée par plusieurs hackers. Oui, et le pire restait encore à venir… Les données de ses clients viennent effectivement d’être divulguées.

Si vous ne le connaissez pas encore, alors sachez que AshleyMadison.com a ouvert ses portes au début des années 2000. Il a rapidement fait son trou sur le web et il comptait ainsi un peu plus de 37 millions de membres avant l’attaque du mois dernier.

Attaque Ashley Madison

Les hackers a l’origine de l’attaque qui a visé AshleyMadison.com viennent de divulguer toutes les infos en leur possession.

Le truc, c’est que ce site ne fait pas uniquement dans la rencontre amoureuse. Il va un peu plus loin que ça et il s’est ainsi spécialisé dans la rencontre… extra-conjugale.

L’éditeur du site a embauché une équipe d’experts, la guerre est déclarée !

Comme indiqué un peu plus haut, des hackers ont mené une attaque contre le site le mois dernier et ils sont parvenus à mettre la main sur pas mal de données différentes comme le nom et les coordonnées des abonnés.

Ensuite, ils ont contacté l’éditeur du site pour lui proposer un marché.

Il avait le choix : soit il fermait définitivement le site, soit les hackers divulguaient toutes les informations en leur possession. Sans surprise, l’entreprise a décidé de ne pas obtempérer.

Résultat, les données de 32 millions d’utilisateurs ont été mises en ligne sur le « dark net » au début de la semaine. Cela comprend leur nom et leur prénom, bien sûr, mais également leur adresse postale et même certaines photos personnelles.

Avid Life Media, l’éditeur du site, ne compte cependant pas en rester là. Il a effectivement porté plainte et il a même lancé une équipe d’experts sur les traces des hackers. Il s’est aussi rapproché des autorités pour identifier les responsables de l’attaque.

Comme dirait l’autre, la guerre est déclarée !

Via

Mots-clés sécuritéweb