Les Hobbits ont bien existé, et ils ont sans doute été décimés par l’Homo Sapiens

Les Hobbits n’ont peut-être pas les pieds poilus mais ils ont bien foulé le sol de notre magnifique planète. Ils ne portaient pas ce nom, bien sûr, puisqu’ils sont désignés par les archéologues sous le terme de Homo Floresiensis. Et devinez quoi ? Ils auraient même précédé les Homo Sapiens ! D’ailleurs, il est fort possible qu’ils aient été entièrement décimés par ces derniers.

L’Homo Floresiensis, ou Homme de Florès pour les intimes, a été découvert pour la première fois en 2003 par une équipe d’archéologues dirigée par deux experts du nom de Mike Morwood et de Radien P. Soejono.

Hobbit

Voici l’endroit où a été découvert le premier Hobbit.

Ils étaient en train de faire des fouilles dans une grotte de l’île indonésienne de Florès, au nord-ouest de l’Australie, lorsqu’ils sont tombés sur plusieurs ossements, dont un crâne.

L’Homo Floriensis a été découvert en 2003

Les premières analyses ont révélé que ces ossements appartenaient à une espèce de l’ordre des primates, et plus précisément de la famille des hominidés. Une espèce mesurant environ un mètre de hauteur pour un poids moyen situé entre 16 et 28 kilogrammes.

L’Homo Floresiensis faisait donc la taille d’un enfant et il était aussi doté d’une boite crânienne de 400 cm3. Son cerveau était donc plus petit que celui de Lucy, le célèbre australopithèque.

Les os étant trop fragiles pour être datés par le radiocarbone, les archéologues se sont appuyés sur le charbon de bois présent à proximité du site pour établir l’âge des ossements. La première datation a ainsi indiqué que cette espèce vivait dans la région il y a seulement 18 000 ans, à une époque où l’Homo Sapiens avait colonisé une bonne partie de la planète.

Certains spécialistes ont donc pensé que l’individu était en réalité un Homo Sapiens atteint de nanisme mais les dernières études réalisées par Thomas Sutikna, Richard Roberts et Matthew Tocheri ont finalement infirmé cette théorie.

Les Hobbits ont bien vécu sur la Terre

En s’appuyant sur les roches et les sédiments placés à proximité du fossile, ces trois spécialistes et leur équipe ont ainsi déterminé que ces ossements étaient bien plus anciens. D’après leurs analyses, ils auraient effectivement un peu plus de 50 000 ans.

Fait intéressant, durant leurs fouilles, ils ont aussi trouvé des outils sculptés en pierre, des outils qui airaient entre 50 000 et 190 000 ans.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que les Hobbits étaient une espèce totalement distincte de la nôtre et qu’ils n’ont pas vécu ensemble. Non et en réalité, il y a même de grandes chances qu’ils aient tous été exterminés par les Homo Sapiens.

Crédits Image