Les licornes ont bien existé, on a même retrouvé un fossile

Andrei Shpansky travaille depuis plusieurs années pour l’Université d’Etat de Tomsk et il se passionne pour toutes les créatures disparues. Il lui arrive d’ailleurs souvent de mener des fouilles afin de dénicher d’anciens fossiles et il est récemment parvenu à exhumer un crâne ayant appartenu à une licorne sibérienne, un animal disparu depuis un peu plus de 29 000 ans. Et non, ce n’est pas un poisson d’avril.

Cette université est située dans la ville de Tomsk dans le sud de la Russie. Elle a ouvert ses portes en 1888 et elle compte pas moins de 23 facultés accueillant un peu plus de 23 000 étudiants et 800 chercheurs préparant un doctorat.

Licorne

La licorne a bien existé mais elle ne ressemblait pas à ça.

Andrei travaille là-bas à temps plein et il fait partie de l’institut de biologie depuis plusieurs années maintenant.

L’être humain a côtoyé la licorne… ou plutôt l’Elasmotherium sibiricum

Il a récemment organisé des fouilles dans une région reculée du Kazakhstan avec plusieurs de ses collègues et il est parvenu à exhumer le crâne d’un animal très ancien connu sous le nom de Elasmotherium sibiricum. Un animal qui a vécu il y a environ 2,6 millions d’années en Asie et en Europe Centrale.

A la base, tout le monde pensait que cet animal avait disparu il y a environ 350 000 ans de cela mais le fossile trouvé par notre chercheur est beaucoup plus récent et il prouve que l’animal a vécu dans cette région il y a environ 29 000 ans de cela.

Là, vous allez me dire qu’on n’est sans doute pas à quelques siècles près et vous aurez tout à fait raison mais il y a tout de même un détail important. D’après les spécialistes, nos ancêtres sont arrivés en Asie il y a un peu plus de 50 000 ans.

Ils ont donc pu côtoyer cette espèce et il y a de fortes chances que le mythe de la licorne vienne de là.

Attention cependant car l’Elasmotherium sibiricum ne ressemble pas vraiment au magnifique cheval à la corne torsadée et à la crinière d’une blancheur virginale. En réalité, l’animal se rapprochait davantage… du rhinocéros et il mesurait environ 4,5 mètres de long pour 2 mètres de haut et un poids tournant autour des 5 tonnes.

En outre, sa corne pouvait atteindre plusieurs mètres de long, ce qui est évidemment très impressionnant. Maintenant, l’animal était aussi herbivore et il n’avait donc rien à voir avec les prédateurs de l’époque.

Vraie licorne

Voici ce qui serait l’origine du mythe de la licorne.

Crédits Photo