Les Mac sous ARM, ce sera pour 2020 ou 2021 selon Ming-Chi Kuo

Ming-Chi Kuo est de retour avec un nouveau rapport portant cette fois sur les Mac, et plus précisément sur les futures générations des ordinateurs de la marque à la pomme. D’après lui, il faudrait en effet s’attendre à de gros changements en 2020 ou 2021.

Et encore, ce n’est rien de le dire puisque l’entreprise californienne envisagerait tout simplement de lancer de nouvelles machines… propulsées par des puces de type ARM.

D’après l’analyste, Apple et TSMC auraient en effet opéré un rapprochement ces derniers temps et les deux entreprises seraient même sur le point de passer un accord pour ces cinq prochaines années.

Apple envisagerait un passage des Mac sous ARM à partir de 2020-2021

Toutefois, l’accord en question ne se focaliserait pas uniquement sur les puces Bionic présentes au sein des iPhone et des iPad Pro. En réalité, Apple aurait aussi demandé à son partenaire de travailler sur des puces capables d’animer des ordinateurs.

Pour Kuo, il est logique que le constructeur opère un tel virage. En dotant ses Mac d’une puce de type ARM, Apple aura en effet plus de contrôle sur ses machines et la firme sera également en mesure de réduire drastiquement ses coûts de production.

Mais l’intérêt d’un tel passage ne se limite pas à ce seul aspect. Les puces ARM ont également pour avantage de dégager moins de chaleur et elles peuvent donc être utilisées sans système de refroidissement actif.

En se tournant vers ce type de puces, Apple serait donc potentiellement en mesure de concevoir des ordinateurs plus silencieux, plus fins et plus légers.

Un changement graduel

Ce n’est évidemment pas la première fois que l’on entend parler de l’arrivée prochaine de Mac fonctionnant sous ARM. Cette fois, la situation est cependant un peu différente. Ming-Chi Kuo n’est en effet pas le seul à évoquer un tel lancement. Mark Gurman en a fait tout autant récemment, en évoquant lui aussi l’année 2020 comme année de transition.

Il faut cependant noter que l’entreprise n’optera sans doute pas pour un basculement total. Comme l’indique Apple Insider, ce changement devrait être fait de façon graduelle et l’entreprise risque ainsi de se focaliser, pour commencer, sur ses appareils d’entrée de gamme. Le MacBook serait d’ailleurs pressenti pour être le premier à passer sous ARM.

En revanche, le passage sur des puces ARM n’aurait pas que des avantages. Surtout en termes de virtualisation. Dans ce contexte, il serait logique que les machines professionnelles de la marque soient épargnées.

Du moins au début.

Mots-clés applemacmacbook