Les mini-fourgonnettes Siennas de Toyota incluront la technologie de conduite autonome d’Uber

Toyota a signé un contrat de 500 millions de dollars avec Uber le 27 août 2018. L’objet du contrat consiste à inclure la technologie de conduite autonome d’Uber dans les minifourgonnettes Siennas de Toyota qui devraient bientôt être disponibles sur la plateforme d’Uber.

Ce partenariat fait suite à un investissement de 300 millions de dollars que Toyota a injecté dans Uber en 2016.

Toyota

Toutefois, le service de VTC est aussi lié à d’autres entreprises. En août 2016, l’entreprise a conclu un accord avec Volvo d’une valeur de 300 millions de dollars pour concevoir des voitures autonomes. La start-up a également annoncé son intention d’acheter 24 000 VUS XC90 auprès de Volvo à la fin de 2017.

Daimler, le propriétaire de Mercedes-Benz, a aussi déclaré en janvier 2017 qu’il envisageait d’utiliser le réseau Uber pour développer ses véhicules autonomes.

Toyota à la traîne dans ses projets de conception de voitures autonomes

Malgré le nombre de brevets dont dispose Toyota et son investissement de 1 milliard de dollars dans Jaybridge Robotics en 2016, la société de conseil Navigant Research classe le constructeur automobile à la 12e place sur 19 dans le classement des entreprises concevant des technologies de véhicules autonomes.

Le contrat conclu entre Uber et Toyota est certainement un effort des deux sociétés pour, du côté de Toyota, accélérer ses projets de voitures autonomes et, du côté d’Uber, faire revivre sa technologie de conduite autonome. Uber a suspendu ses essais de véhicules autonomes en Arizona après que l’un de ses véhicules autonomes ait heurté et tué une femme en mars 2018.

Les Toyota Siennas seront déployées sur le réseau d’Uber

Uber vient de sortir d’un procès pour secrets commerciaux qui a eu lieu en février 2018 dans lequel un ancien ingénieur de Waymo a été accusé d’avoir volé des données confidentielles de la société pour les livrer à Uber.

Le groupe a mis fin au procès en accordant à Waymo une part de 0,34% dans Uber, une participation qui vaut tout de même plus de 244 millions de dollars.

Selon Uber, son partenariat avec Toyota lui permettra d’insérer ses systèmes de conduite autonome dans les mini-fourgonnettes Siennas de Toyota. Ces véhicules seront également déployés sur le réseau d’Uber et seront détenus et exploités par des tiers mutuellement convenus.

Mots-clés toyotauber