Clicky

Les momies extraterrestres de Nazca deviennent un business très rentable

Les membres de l’Institut Inkari, une équipe de recherche archéologique basée à Cusco, au Pérou, affirment que des pilleurs de tombe leur ont remis de véritables momies extraterrestres. Les petits corps momifiés ressemblent trait pour trait à E.T. l’extra-terrestre de Steven Spielberg. Et il y en a même un qui serait né de l’union entre un humain et un extraterrestre.

Si les découvertes ne font pas l’unanimité auprès de la communauté scientifique, force est de constater qu’un véritable business international est né autour de ces étranges petits corps momifiés.

Momie

Des momies extraterrestres qui valent de l’or

Thierry Jamin est un explorateur français, spécialiste des civilisations précolombiennes. Il est aussi le chef de l’équipe d’archéologues qui a découvert les momies extraterrestres au Pérou. Pour lui, ces momies sont authentiques, et ils prouveraient même que les extraterrestres se sont reproduits avec des humains. La pièce maîtresse de Thierry Jamin est en effet une créature momifiée et recroquevillée sur elle-même, avec trois doigts de main. Le chercheur est persuadé que c’est là la preuve d’un croisement d’être humain et d’extraterrestre.

Chose intéressante, c’est que les supposées momies extraterrestres ont été obtenues auprès d’un trafiquant d’objets archéologiques. « Il nous a demandé 10 000 dollars, on ne pouvait pas payer, on lui a demandé de nous les confier pour en confirmer l’authenticité, et on lui a dit que si c’était authentique, ça augmenterait la valeur de son business », confie l’explorateur.

Un véritable business autour de momies étrangement nombreuses

Une équipe de journaliste de M6 est allée à la rencontre de ce pilleur de tombe qui a confié les fameuses momies à Thierry. Ils l’ont retrouvé dans le désert de Nazca, une région qui regorge de sépultures ancestrales, et où ils ont pu filmer au passage des dizaines de crânes témoins de l’hybridation entre humains et extraterrestres. Mario, comme il se nomme, reconnait avoir remis les momies à Thierry et il a confié, hors caméra : « J’en ai encore une comme ça à la maison, elle est géniale. » Il en demande 100 000 dollars.

Les prix montent en effet très vite désormais. Depuis la publication des découvertes de Thierry Jamin dans les médias, ils ont été multipliés par dix. « Ici, ces momies d’un autre monde sont devenues un véritable business », affirme Mario. Pour sa part, Thierry est décidé à mener des analyses plus poussées pour prouver l’authenticité des momies. Un morceau de vertèbre sera analysé dans un laboratoire aux Etats-Unis, pour décrypter son ADN, affirme t-il.

Mots-clés insolite

Share this post