Les monospaces de Google apprennent à reconnaitre les véhicules d’urgence

Les voitures autonomes de Google passent un nouveau cap en matière de sécurité et d’intelligence. Après les bicyclettes, ce sont les véhicules d’urgence qu’elles apprennent désormais à reconnaître. En présence de voitures de pompier, de police ou encore d’une ambulance, les autos sans chauffeurs de Google pourront ainsi adopter la conduite adéquate.

C’est Waymo, la division de Google spécialisée dans la conduite autonome, qui est en charge du projet. Elle a équipé les monospaces autonomes de nouveaux capteurs audio qui leur permettent de mieux détecter les sirènes et les lumières de gyrophares des véhicules d’urgence.

Waymo

Les premiers tests sur terrain ont été menés le temps d’une journée en collaboration avec les services de police et pompiers-sapeurs de Chandler, ville située dans l’Arizona, aux USA.

L’IA des voitures autonomes Google suit des cours

L’intelligence artificielle qui anime les voitures autonomes de Google suit actuellement des cours intensifs pour savoir faire la différence entre les voitures « normales » et celles d’urgence. Grâce aux nouveaux capteurs audio qui équipent désormais les voitures, l’IA est capable de reconnaître le son d’une sirène. Mieux encore, les capteurs lui permettent même de repérer la direction d’où provient le son.

L’intelligence artificielle a aussi appris à mieux détecter les couleurs propres aux lumières de gyrophares des ambulances, camions de pompiers et véhicules de police. À noter que de tels progrès ont été possibles grâce aux tests menés à Chandler. L’IA est parvenue à collecter plusieurs photos, sons et informations utiles qui l’ont beaucoup aidé dans son apprentissage.

Si on en croit Waymo, les voitures autonomes du groupe sont désormais capables de se ranger sur le côté lorsqu’elles sont en présence d’une ambulance ou autre véhicule d’urgence.

Des prototypes de Google Car vont bientôt sillonner les routes

Au cours de ces dernières années, Google n’a pas lésiné sur les moyens pour développer ses voitures autonomes. Ses efforts seront bientôt récompensés, car des prototypes de sa Google Car vont bientôt pouvoir sillonner les rues de Californie d’ici quelques semaines. Le géant IT vient en effet de recevoir l’autorisation de mise en circulation de ses voitures sans chauffeur.

L’autorisation se limitera pour commencer aux abords du campus de l’entreprise, puis s’étendra petit à petit. La Google Car se présente comme une petite voiture électrique deux places, dont la vitesse maximale est de seulement 40 km/h.

La limitation de vitesse est délibérée, le but étant de limiter les dégâts en cas d’accident suite à un possible dysfonctionnement du système de conduite autonome de la voiture.

Mots-clés google