Les Nazis avaient prévu d’étendre la « solution finale » aux Etats-Unis et au Canada

Un livre sinistre de 1944, ayant appartenu à Adolf Hitler, vient d’être récemment rendu public par Bibliothèque et Archives Canada (BAC) qui en a fait acquisition.

Le livre intitulé “Statistics, Media and Organizations of Jewry in the United States and Cada” a été rédigé par le linguiste et chercheur Heinz Kloss. Dans ce livre se trouve un rapport de 137 pages qui expose en détail le projet d’un holocauste nord-américain par les nazis.

auschwitz

Crédits Pixabay

On y découvre une stratégie de recensement systématique de la population juive aux États-Unis et au Canada, sur la base de la nationalité et de la langue.

Un rapport de recensement méticuleux de la population juive nord-américaine

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a acquis le livre en 2018 pour 4 500 $, mais c’est seulement cette année, à la veille de la commémoration de l’Holocauste, qu’il a été dévoilé au public, rapporte CNN. Entre 1936 et 1937, Heinz Kloss (l’auteur du livre) a effectué une visite aux États-Unis au cours de laquelle il a mené des recherches méticuleuses sur la population juive d’Amérique du Nord.

En s’appuyant sur un réseau de sympathisants nazis en Amérique du Nord, et en fouillant dans des journaux et organisations juifs, Kloss a pu réunir des données précises sur la population juive d’Amérique du Nord, dans le but de contribuer aux efforts de génocide d’Hitler.

Selon Michael Kent, conservateur de la collection Jacob M. Lowy à la BAC, le rapport de Kloss aurait joué « un rôle important » dans la mise en œuvre de la « solution finale » d’Hitler aux États-Unis et au Canada, s’il parvenait à envahir l’Amérique du Nord.

Kent note par ailleurs que l’attention portée aux détails dans le livre est « assez choquante ». En effet, Kloss ne s’est pas contenté de faire un recensement superficiel des principales plaques tournantes de la population juive au Canada, telles que Toronto, Manitoba ou Winnipeg, mais il a aussi reporté les communautés vivant dans de petites régions urbaines.

Pour Michael Kent, il est très important que l’archive révèle ce type de document au grand public afin de rappeler à quel point les choses peuvent rapidement virer à la catastrophe.

Un sinistre livre tiré de la collection personnelle du Führer

Le livre lui-même est orné d’une croix gammée, d’un aigle, et de l’inscription « ex libris Adolf Hitler ». D’après les experts, cela fait penser qu’il s’agit d’un objet personnel du Führer qui résulterait d’une vaste commission de recherche qu’il aurait cachée dans sa maison de montagne de Berchtesgaden, en Bavière.

On ne sait pas exactement comment ce livre a pu se retrouver en Amérique du Nord, mais selon certains, il se pourrait qu’il ait été emporté comme souvenir par des soldats américains après que la maison d’Hitler ait été saisie à la fin de la guerre.

Ce livre rejoint une vaste collection d’autres livres ayant appartenu à Adolf Hitler et qui sont conservés dans diverses archives, dont la Library of Congress et la Brown University Library.

Mots-clés histoire