Les Néandertaliens étaient de véritables artistes

Les anthropologues se voient contraints de repenser l’histoire de l’art, après des découvertes récentes qui montrent que l’Homme de Néandertal (ou Néandertalien) peignait déjà les murs des grottes il y a plus de 64 000 ans.

Découvert au fond de grottes espagnoles, l’art rupestre était autrefois considéré comme l’œuvre de l’homme moderne (Homo sapiens). Mais les nouvelles découvertes signifient que les Néandertaliens devaient eux aussi maîtriser l’art de la peinture avec le doigt.

Néanderthal

Des peintures rupestres datant de plus de 64 800 ans

En utilisant une nouvelle technique de datation radioactive plus performante, les chercheurs ont découvert que des peintures dans trois grottes différentes ont été créées il y a plus de 64 800 ans. Cela signifie que les peintures ont été créées 20 000 ans avant l’arrivée des hommes modernes en Espagne, selon une étude publiée dans la revue Science. Ce qui en fait les plus anciens exemples de peintures rupestres au monde et les premières à être attribuées aux Néandertaliens.

Les Néandertaliens sont nos parents éteints les plus proches, mais pendant longtemps, ils avaient la réputation d’être des hommes plutôt peu évolués. Les premiers humains modernes, par exemple, ont fait des peintures rupestres. Mais même si les Néandertaliens utilisaient des pigments et se décoraient de griffes d’aigle et de coquillages, il n’y avait aucune preuve claire qu’ils peignaient des cavernes. Selon une théorie, les Néandertaliens auraient développé leur culture rudimentaire seulement après l’arrivée des premiers humains modernes en Europe, il y a 40 000 à 50 000 ans.

Le Néandertalien aussi intelligent que l’homme moderne

Les nouvelles découvertes montrent cependant que les Néandertaliens peignaient clairement avec leurs mains sur des murs de cavernes bien avant que les humains modernes n’arrivent.

La découverte ajoute à un nombre croissant de preuves infirmant l’idée que les Néandertaliens étaient moins évolués que les premiers humains modernes, dit Marie Soressi, professeur d’archéologie à l’Université de Leyde. « Il est impossible de dire que l’un est plus intelligent que l’autre », dit-elle. Ces peintures rupestres sont « le dernier élément de preuve qui nous manquait ».

Nous ne savons pas pourquoi les Néandertaliens ont peint ces images ou ce qu’elles signifient, mais il y a une chose qu’elles montrent clairement : les Néandertaliens et leurs parents humains modernes n’étaient pas aussi différents que nous le pensions. « Ces Néandertaliens étaient humains », affirme John Hawks, paléoanthropologue à l’Université du Wisconsin-Madison.