Les OVNIS existent selon un ancien cadre du département de la Défense

Dernièrement, nous apprenions que le Pentagone continuait secrètement à poursuivre des recherches concernant les OVNIS à travers le programme Advanced Aerospace Threat Identification Program (AATIP) qui aurait dû être suspendu en 2012. Ce programme avait pour objectif d’étudier l’existence des objets non identifiés volants au-dessus de nous.

Luis Elizondo qui était à la tête de ce programme a décidé de quitter le ministère de la Défense américain en octobre 2017 estimant que l’institution manquait de transparence quant aux recherches qu’il menait à l’insu de tous.

Il a également pointé du doigt le fait qu’il manquait de ressources pour mener ses observations. Luis Elizondo a accordé une interview au Sunday Telegraph dans lequel il confirme l’existence des OVNIS et des aliens.

D’après lui, des formes de vies extraterrestres ainsi que des OVNIS avaient déjà visité notre chère planète.

Un programme d’envergure

Durant son service au sein du ministère de la Défense américain, Luis Elizondo a eu accès à de nombreux dossiers confidentiels se rapportant aux observations menées à travers le programme AATIP. Cela lui permet d’affirmer sans détour l’existence des extraterrestres et de certains appareils non identifiés.

« J’ai eu accès à des preuves tangibles prouvant la présence de formes de vies extraterrestres. Ces documents ne laissent planer aucun doute sur l’existence des OVNIS même si je n’aime pas utiliser ce terme. » Toujours d’après Luis Elizondo, au cours du programme AATIP, son équipe a été témoin de nombreuses apparitions d’OVNIS.

Formes de vies extraterrestres

Certains éléments dévoilés par le Pentagone tendent à confirmer les propos de Luis Elizondo. En 2004, il a été confirmé que des fichiers audio et vidéos montrant deux pilotes de la marine américaine en train de pourchasser un appareil volant non identifié non loin de San Diego ont été intégrés au programme AATIP pour être étudiés.

Connaissant l’existence de tous ces documents, Luis Elizondo a insisté sur le fait qu’il était « évident que ces appareils ne viennent pas de notre planète. » Si ces engins ne sont donc pas d’origine terrestre, d’où viennent-ils ? Telle est la question que se pose Luis Elizondo.

Pour l’instant, le ministère de la Défense américain est resté silencieux face aux déclarations de son ancien collaborateur.