Les pétoncles ont deux cents yeux et ils ne fonctionnent pas comme les nôtres

À première vue, le pétoncle (ou coquille Saint-Jacques) n’a rien de spécial. Il ressemble juste beaucoup à une palourde, à une moule ou à tout autre bivalve. Il se mange également et on l’apprécie particulièrement lorsqu’il est saisi dans le beurre. Pourtant, il y a quelque chose de spécial très peu connu du public avec ce bivalve : il voit son monde avec des centaines d’yeux qui brillent comme un collier plongé dans l’eau.

Certains yeux d’invertébrés ne peuvent percevoir que la lumière et l’obscurité. Par contre, les scientifiques ont longtemps supposé que les coquilles Saint-Jacques pouvaient percevoir des images et reconnaître les prédateurs pour pouvoir se mettre à l’abri assez rapidement.

Pétoncle

Les yeux du pétoncle sont tellement petits que les scientifiques ont eu beaucoup de mal à comprendre leur fonctionnement.

Un miroir dans l’œil

Benjamin Palmer, un chercheur postdoctoral à l’Institut Weizmann des sciences en Israël et ses collègues ont pu examiner l’œil des pétoncles à l’aide d’un nouveau microscope ultraperformant. Le 30 novembre 2017, l’équipe a rapporté que chaque œil de l’animal marin contenait un miroir miniature composé de millions de carreaux carrés.

Les scientifiques ont également pris les yeux des pétoncles aux rayons X pour créer un modèle scientifique de chaque œil. Ainsi, ils ont pu retracer le chemin de la lumière rebondissant sur les miroirs. L’équipe a affirmé : « Nous avons été étonnés, nous savions que ce serait cool. »

Les résultats des recherches

Les couches de carreaux retrouvés dans l’œil des pétoncles sont séparées par de minces couches de fluide et se courbent de plus en plus loin de leur direction d’origine lorsqu’elles sont traversées par un rayon de lumière. D’après les chercheurs, cette disposition est parfaitement adaptée à la vision sous-marine.

Palmer a expliqué : « Vous avez un miroir qui reflète fondamentalement cent pour cent de la lumière bleue qu’il reçoit, cela a beaucoup de sens qu’il refléter toute la lumière dans son environnement. » L’équipe a également trouvé que la rétine du pétoncle peut créer une image nette de ce qui est juste devant l’œil.

La rétine centrale de la coquille Saint-Jacques pourrait donc lui permettre de reconnaître rapidement les prédateurs venant en sens inverse.

Mots-clés animauxinsolite