Clicky

Les pieuvres ne viendraient finalement pas de l’espace

Une équipe de chercheurs a publié récemment un rapport suggérant que les pieuvres pourraient être une forme de vie extraterrestre venue sur Terre sous la forme d’œufs, transportés par un météore ou une comète qui s’est écrasée sur la Terre il y a des centaines de millions d’années.

C’est l’affirmation faite par une équipe de 33 chercheurs, mais qu’une bonne partie de la communauté scientifique rejette.

Pieuvres

Les pieuvres, des extraterrestres sur Terre ?

Selon les 33 chercheurs, l’explosion cambrienne, une soudaine expansion de la vie survenue il y a environ 540 millions d’années, était le résultat d’une intervention extraterrestre. Plus précisément, les chercheurs proposent l’idée que des virus étrangers se sont écrasés sur Terre dans un météore, ont infecté une population de calmars primitifs et les ont fait évoluer en pieuvres. Une autre théorie suggère que les œufs de calmar ou de pieuvre fécondés ont été livrés à la Terre par un météore.

L’idée est essentiellement une réinterprétation de l’hypothèse de «panspermie», qui suggère que la vie sur Terre a été « semée » par la poussière de l’espace ou par des astéroïdes qui se sont écrasés sur la Terre. L’un de ses premiers promoteurs, Chandra Wickramasinghe, est justement l’un des auteurs du nouveau rapport.

Tout le monde n’est pas d’accord !

Si l’idée que les pieuvres puissent être des extraterrestres est très fascinante, il y a cependant de nombreuses raisons de douter de cette hypothèse. Tout d’abord, comme l’a souligné Mark Carnall du Muséum d’histoire naturelle de l’Université d’Oxford dans une série de tweets, aucun des auteurs du journal n’est zoologiste.

Ensuite, une grande partie de la spéculation des auteurs repose sur l’idée que la génétique des pieuvres et des autres membres de leur espèce est mystérieuse. Pourtant la revue Nature, l’une des publications scientifiques les plus anciennes et les plus respectées dans le monde, a publié une étude très détaillée sur l’ADN des pieuvres et des céphalopodes en 2015.

Dans cette étude, les chercheurs ont conclu que l’ADN des céphalopodes utilise les mêmes quatre nucléotides que toutes les autres formes de vie sur Terre. En fait, il existe des similitudes entre l’ADN des êtres humains et des céphalopodes, comme les pieuvres, tout comme il existe des similitudes entre l’ADN humain et pratiquement toutes les autres formes de vie sur la planète. En d’autres termes, si la pieuvre descend d’une « vie alien », il en va de même pour tous les autres êtres vivants de la planète.

Mots-clés extraterrestres