Les poupées sexuelles, un danger pour l’industrie du porno ?

Les poupées sexuelles sont de plus en plus populaires et les nouvelles pratiques qu’elles introduisent pourraient avoir de fortes répercussions sur l’industrie pour adultes dans cette prochaine décennie.

Contrairement aux idées reçues, ces produits n’ont rien de nouveau et les premières poupées gonflables ont ainsi été introduire entre 1930 et 1940. L’Allemagne et le Japon ont effectivement commencé à en produire pour offrir du réconfort à leurs troupes et plus précisément aux sous-mariniers.

Poupée sexuelle intelligente

Cette poupée sexuelle est plus intelligente que vous le pensez.

Bien sûr, les poupées sexuelles ont beaucoup évolué au fil de ces dernières décennies et les modèles vendus à l’heure actuelle n’ont plus grand-chose à voir avec les poupées gonflables de ces années.

Les poupées sexuelles, des produits de plus en plus populaires

En réalité, les années passant, de nombreux constructeurs se sont tournés vers la technologie afin d’enrichir leurs produits. Certains modèles sont ainsi capables de tenir une conversation simple et d’autres peuvent même analyser leur environnement pour offrir une réponse adaptée aux sollicitations de leur(s) compagnon(s).

Si ces produits sont techniquement impressionnants, ils risquent surtout d’avoir un impact considérable sur notre société et c’est précisément ce que reflète la dernière étude menée par YouGov.

L’institut est en effet allé à la rencontre de 1146 adultes vivant sur le territoire américain entre le 26 et le 27 septembre dernier pour leur poser une série de huit questions portants sur les poupées sexuelles. Très variées, ces dernières portaient surtout sur leur vision des choses et sur les éventuels rapports qu’ils pourraient entretenir avec ces produits.

Sans surprise, les hommes semblent plus sensibles à leurs arguments que les femmes et 24 % des sondés ont ainsi déclaré envisager l’achat d’une poupée dans un avenir proche, contre moins de 10 % pour les femmes.

En outre, la plupart des personnes interrogées ont estimé qu’un rapport intime avec une poupée sexuelle ne s’apparentait pas réellement à du sexe. Pour un tiers d’entre eux, l’acte tiendrait ainsi plus de la masturbation.

La question divise au sein de l’industrie

En revanche, une question les a beaucoup divisés : celle de l’infidélité.

Sur toutes les personnes sondées, 32 % ont déclaré que le fait d’avoir des rapports sexuels avec une poupée était comparable à une relation adultère et 33 % ont répondu par la négative. Ces résultats révèlent donc une certaine ambiguïté sur la manière dont sont perçues les poupées sexuelles.

Parallèlement à cette étude, plusieurs stars de l’industrie pour adultes ont exprimé leurs inquiétudes au sujet de la popularité montante des poupées sexuelles et Lee Darling, une actrice très en vue dans le milieu, pense même que ces machines risquent de provoquer à terme d’importantes mutations au sein de son métier. Lorsque les poupées sexuelles se seront démocratisées, les gens se tourneront d’après elle moins volontiers vers le porno et il est donc indispensable pour l’industrie d’anticiper la chose.

Tout le monde ne partage cependant pas ce point de vue et Blair Williams, une autre actrice, pense pour sa part que ces robots sont un simple accessoire de plus.

Mots-clés nsfysextechsextoys