Les rapports sexuels entre robots et humains pour bientôt

Ian Pearson est catégorique, les relations sexuelles entre les humains et les robots vont se normaliser durant la prochaine décennie et elles deviendront même parfaitement normales et légitimes à l’horizon 2025.

Ian Pearson n’est pas un simple visage perdu parmi la foule. Il se définit lui-même comme un futurologue et il travaille depuis plusieurs années pour l’opérateur de télécommunications British Telecom. En parallèle, il a également signé de nombreux ouvrages et il lui arrive fréquemment de prendre la plume pour partager son point de vue sur l’avenir de notre société dans des tribunes enflammées.

Sexe Robot

Après avoir passé toute son enfance en Angleterre, il est parti vivre en Irlande du Nord à l’adolescence avec son père archéologue.

Le sexe de demain sera robotique ou ne sera pas

Il s’est ensuite lancé dans des études de physique et de mathématiques afin de réaliser que ces disciplines ne lui apportaient pas entière satisfaction. Refusant de poursuivre dans cette voie, il s’est alors lancé dans la vie active et il a décroché un poste pour une entreprise de défense.

Plusieurs années plus tard, Ian Pearson a eu un grave accident en moto et il a alors réalisé qu’il aimait de moins en moins l’homme qu’il était en train de devenir. En 1985, il a donc changé de vie et il est entré chez British Telecom pour travailler sur les réseaux à fibre optique. Compétent et passionné, il a rapidement gravi les échelons et il a fini par rejoindre l’équipe prospective du directeur de la recherche du groupe, Peter Cochran.

C’est également à cette époque qu’il a commencé à faire des prédictions.

Comme de nombreux futurologues, Ian Pearson s’intéresse beaucoup à la robotique, et plus précisément aux rapports entre notre espèce et les machines sortant de nos usines.

Bien sûr, l’homme est persuadé que les robots ne tarderont pas à s’imposer dans nos entreprises, mais il s’attend également à les voir débarquer dans nos lits. Il pense en effet que de nombreuses personnes ne pourront pas résister à la tentation d’avoir des rapports sexuels avec ces machines.

Bientôt des robots dans les maisons de passe ?

Mieux, d’après lui, les robots devraient même s’imposer rapidement dans l’industrie du sexe et il prédit ainsi l’ouverture dans les années à venir de plusieurs maisons de charme positionnées sur ce segment.

Lucide, il évoque notamment l’argument économique. Les clients de ces robots sexuels devraient en effet logiquement profiter de conditions tarifaires plus avantageuses. En conséquence, ces pratiques devraient rapidement se démocratiser dans les années à venir.

Bien sûr, cette vision est à prendre avec prudence, mais le marché semble lui donner raison. De nombreux fabricants se sont en effet engouffrés dans ce marché et c’est notamment le cas de RealDoll. Cette entreprise a d’ailleurs présenté un peu plus tôt dans l’année une poupée sexuelle animée par une intelligence artificielle, Harmony 2.0.

Moralité, Westworld, c’est pour très bientôt.