Les recettes de Black Panther dépassent celles de The Avengers aux Etats-Unis

Black Panther cartonne, ça n’a rien d’une surprise, mais le dernier Marvel enchaîne les records plutôt bienvenus que ce soit sur les réseaux sociaux (il s’agit notamment du film qui a provoqué le plus de tweet de l’histoire), ou en termes de box office.

Le long métrage de Ryan Coogler se place ainsi comme le film réalisé par un cinéaste noir américain ayant profité du meilleur démarrage (le seuil du milliard de dollars de revenus a en effet été passé en seulement 26 jours), mais aussi – et nous l’apprenons aujourd’hui de Variety – comme le successeur de The Avengers (lancé en 2012) du côté des recettes générées aux États-Unis pour un film de super héros.

Black Panther cartonne outre-Atlantique, où le film vient de dépasser – en six semaines – les recettes records du premier volet des Avengers sorti en 2012.

La première virée des Avengers dans les salles obscures américaines avait en son temps profité d’un excellent accueil au pays de l’oncle Sam, en parvenant notamment à générer pas moins de 623 millions de dollars. Un record pour une production Marvel, qui a été battu sans grande difficulté par Black Panther. Le film profite en effet de 631 millions de dollars de recettes à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Le 5e film le plus bankable aux États-Unis

Si l’on devait procéder à un petit récapitulatif des films ayant le mieux marché aux États-Unis, Black Panther se placerait à la cinquième place. C’est d’ailleurs ce que rappelle Variety qui indique qu’avec ses 631 millions de dollars de revenus, la plus afro des productions Marvel se positionne après Star Wars : Le Réveil de la Force (936.6 millions de dollars) ; Avatar (760.5 millions) ; Titanic (659.3 millions) et Jurassic World (652.2 millions).

Autre fait marquant, Black Panther fait partie des rares films ayant réussi à tenir leur place de numéro 1 au box office sur une période de 5 semaines consécutives. Sur ces dernières années, seuls Avatar et Sixième Sens avaient réussi à faire de même. Le film de James Cameron avait eu l’insigne honneur d’y rester 7 semaines en continu, tandis que l’oeuvre de M. Night Shyamalan (dont tout le monde s’est probablement déjà fait spoiler le twist final) est parvenue à y rester 5 semaines.

Une bien belle performance pour un film de super héros qui a su prendre des risques. À commencer par la présence d’un casting presque exclusivement noir, à l’heure où les tensions raciales aux États-Unis semblent malheureusement reprendre en vigueur…

Mots-clés black panthermarvel