Clicky

Les réseaux sociaux pour communiquer avec les extraterrestres ?

René Heller, un chercheur travaillant pour l’Institut Max Planck, a réalisé une expérience inédite afin de déterminer si les réseaux sociaux pouvaient nous aider à communiquer avec les extraterrestres. Il a en effet diffusé un message codé sur plusieurs plateformes sociales et il a ensuite demandé aux internautes de tenter de le décoder.

Cette expérience n’est pas inédite. En 1961, Frank Drake a en effet mené un essai similaire en diffusant un message codé par ses soins dans plusieurs magazines spécialisés.

Message extraterrestre

Il souhaitait en effet déterminer si l’humanité avait réellement une chance de pouvoir décoder le message d’une civilisation extraterrestre avancée.

Et si les réseaux sociaux nous aidaient à décoder des messages extraterrestres ?

Contre toute attente, l’homme a reçu une réponse à l’époque, une réponse codée dans le même langage. L’expérience avait ensuite été évoquée un peu plus tard dans un magazine d’électronique et Drake avait alors reçu une autre lettre proposant la solution de l’énigme.

Depuis, bien sûr, le monde a beaucoup changé. L’humanité n’est plus éclatée à travers le monde et nous sommes désormais tous connectés les uns aux autres grâce aux plateformes sociales.

René Heller a donc eu envie de tenter de nouveau l’expérience en s’appuyant cette fois sur les réseaux sociaux. Le chercheur a donc créé un message sous forme d’une série de plusieurs impulsions radio. Puis, en avril 2016, il l’a mis en ligne sur SoundCloud avant de partager le lien habituel sur Twitter et sur Facebook en invitant les internautes à tenter de le déchiffrer.

Le SETI Decrypt Challenge, c’était le nom du défi, a rencontré un certain succès auprès des internautes. Mieux, la solution a été rapidement trouvée et le chercheur a ainsi reçu la première solution correcte par courriel le lendemain de la diffusion du message.

Les bienfaits du « crowdfunding »

En tout, il a donc reçu pas moins de soixante-six réponses correctes, dont deux en provenance directe d’étudiants du secondaire.

Heller s’attendait bien évidemment à recevoir une ou deux réponses, mais il n’imaginait pas rencontrer un tel succès avec son défi. En conséquence, il pense que les réseaux sociaux pourraient parfaitement nous aider à mieux communiquer avec les extraterrestres, si tant est que ces derniers se décident à nous envoyer – enfin – un message.

L’idée est en tout cas amusante et cette expérience prouve finalement que le « crowdfunding » peut être utilisé pour autre chose que pour de simples projets commerciaux.

L’étude complète se trouve à cette adresse, avec tout le déroulé de l’opération et les explications portant sur le signal et sur la manière dont le message a été codé.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.