Clicky

Les robots de Google ne séduisent plus l’armée américaine

Google a considérablement étoffé son offre ces dernières années et cela fait ainsi un moment que la firme s’intéresse à la robotique. Elle a même dépensé plusieurs millions de dollars pour mettre la main sur Boston Dynamics et sur ses différents robots. Manque de chance, elle viendrait de perdre un gros contrat avec… l’armée américaine.

Les robots élaborés par Boston Dynamics peuvent remplir différentes tâches bien précises. Le LS3, par exemple, a été conçu pour porter de lourdes charges afin de faciliter le déploiement des Marines sur le terrain.

LS3 Armée américaine

Boston Dynamics vient de perdre le contrat qui liait la société à l’armée américaine.

Cette machine a permis à Boston Dynamics d’obtenir un contrat avec l’armée américaine mais cette dernière aurait finalement décidé de mettre un terme à l’accord.

Boston Dynamics aurait perdu son contrat avec l’armée américaine

Si le LS3 a de nombreux atouts, il a aussi tendance à se montrer trop bruyant et c’est précisément pour cette raison qu’il n’a pas été déployé en mission. Il pourrait effectivement mettre les Marines en danger en révélant leur position aux soldats ennemis.

Et ça, c’est sans parler de son autonomie faiblarde, bien entendu.

Entre temps, Boston Dynamics a travaillé sur un autre prototype plus petit et moins bruyant, mais ce dernier ne pouvait pas porter des charges supérieures à 40 livres et donc à 18 kilos. A titre de comparaison, le premier modèle pourrait transporter un maximum de 180 kilos de marchandises.

Face à ces nombreuses lacunes, l’armée américaine a donc décidé de se passer des services du LS3 et de mettre un terme au contrat qui la liait à Boston Dynamics, un contrat dont le montant était estimé à un peu plus de 32 millions de dollars et qui avait été renouvelé une seconde fois pour près de 10 millions de dollars.

Alors bien sûr, cette somme ne représente pas grand chose pour Google, et encore moins pour Alphabet, mais cet échec risque malheureusement de ternir l’image de la compagnie et de ses robots.

Il faut rappeler pour la petite histoire que Boston Dynamics a été fondé au début des années 90 par un professeur du MIT. L’entreprise a développé plusieurs robots au fil de ces dernières années. Ils peuvent marcher, courir ou même s’accrocher aux murs.

De tous ces produits, le LS3 était le seul qui pouvait réellement trouver sa place sur le marché.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • newsoftpclab

    Je me demandai s’il y avait aucun lien sur le fait que google nous dise si on est ou non espionner par un état?