Les scooters du futur seront peut-être propulsés par des cartouches d’hydrogène

Aaqius n’est pas une entreprise très connue en France mais elle fait tout de même beaucoup parler d’elle depuis la fin de l’année dernière, et ce pour une raison assez évidente : elle a mis au point un scooter électrique roulant à l’hydrogène. Pas mal, mais le meilleur reste à venir car le carburant de l’engin est délivré sous la forme de cartouches solides, à l’état de poudre.

L’hydrogène a de nombreux avantages, c’est indéniable, mais il a surtout un atout : il rejette uniquement de l’eau au cours de sa combustion et il ne constitue donc pas un danger pour l’environnement, ni même pour les êtres vivants.

Scooter Hydrogène

Aaqius a inventé un scooter capable de rouler à l’hydrogène.

Tout n’est cependant pas parfait et le vrai problème, finalement, c’est qu’il est extrêmement difficile à stocker.

Un scooter roulant à l’hydrogène, pourquoi pas ?

Aaqius souhaite changer cet état de fait et l’entreprise a donc mis au point une nouvelle technologie assez insolite : Stor-H. Une technologie qui devrait changer pas mal de choses dans les années à venir. Grâce à elle, il est en effet possible de stocker l’hydrogène dans des cartouches à l’état solide sous forme de poudre.

Mais comment ça fonctionne ? La société n’a évidemment pas dévoilé tous ses secrets de fabrication mais elle a tout de même indiqué que cette fameuse cartouche contient une poudre d’hydrures métalliques capable de stocker l’hydrogène durant une période indéterminée.

En couplant ces cartouches à une pile à combustible spécialement produite pour l’occasion, il est donc possible de fournir de l’énergie à un appareil ou à un véhicule.

Afin de promouvoir sa technologie, Aaqius a d’ailleurs développé un scooter équipé de deux logements capables d’accueillir ces fameuses cartouches, des logements placés sous la selle du véhicule. Elles lui confèrent une autonomie confortable de 100 km en moyenne.

Le véhicule sera commercialisé l’année prochaine

Ces cartouches ont de multiples avantages, bien entendu. Elles ne coûtent pas cher, elles sont faciles à entreposer et il suffit en plus d’une simple machine pour les recharger, une machine dont la taille ne dépasse pas celle d’une imprimante.

Il serait donc tout à fait possible d’installer de tels appareils dans les grandes surfaces ou même dans les stations essence.

Le scooter n’est pas encore disponible sur le marché malheureusement. Pour le moment, 80 modèles sont en cours de test en Asie et d’autres sont aussi à l’essai au Brésil. Aqius a cependant l’intention de commercialiser son scooter et ses cartouches dès l’année prochaine et la société sera présente la semaine prochaine aux Deauville Green Awards, pour celles et ceux que ça intéresse.