Les sexbots bientôt plus abordables grâce à l’impression 3D ?

À l’ère de l’intelligence artificielle, certaines entreprises se sont donné pour mission de créer des robots sexuels ou sexbots qui se rapprochent le plus possible de vraies personnes. Mais créer ce type de robots coûte de l’argent et au final le produit n’est pas accessible à beaucoup de monde.

DS Robotics, une filiale de la société de sextoys DSDolls, pense que la solution se trouve dans l’impression 3D.

DSDolls

Capture Instagram

L’entreprise a ainsi présenté lors du dernier salon VR Expo de NanChang, en Chine, une tête de robot sexuel entièrement imprimée en 3D.

Des sexbots intelligents plus abordables imprimés en 3D

Jusqu’ici, les entreprises qui fabriquent des robots sexuels en silicone utilisaient des moules pour créer le corps de leurs robots. Un processus coûteux qui prend beaucoup temps. L’utilisation d’une imprimante 3D pour créer une tête de robot sexuel doté d’intelligence artificielle est donc une petite révolution. Grâce à ce procédé plus simple, plus rapide et moins coûteux, DSDoll ouvre la porte à des sexbots plus abordables et donc plus accessibles au grand public.

DS Dolls a réussi à mettre au point un procédé de fabrication à la chaîne de parties de robots sexuels, de sorte que chaque composant ait les bonnes dimensions et puisse s’intégrer parfaitement au sexbot qu’elle compose. Toutefois, DSDoll n’a pas l’intention de laisser à ses clients le choix du visage de leur robot sexuel imprimé en 3D. Certains seraient en effet tentés de reproduire des visages de célébrités ou d’autres femmes de leur choix, sans leur consentement.

DS Dolls affirme qu’ils n’utilisent que des visages de modèles au sein de leur propre équipe pour imprimer les têtes de sexbots. Aucun visage n’est donc reproduit sans consentement.

Bientôt des corps de robots sexuels intelligents également imprimés en 3D

DSDoll compte également modeler le squelette robotique de ses poupées sexuelles sur la base de corps réels afin de pouvoir reproduire des mouvements humains réalistes. Mais pour l’heure, la société n’imprime en 3D que les têtes des poupées, pas encore les corps. Toutefois, DSDoll a déjà entamé le développement du corps d’un autre type de robot qui servira d’hôtesse d’accueil dans des boutiques et des restaurants.

DSDolls/Robotics se contente actuellement d’imprimer en 3D des têtes de robots sexuels intelligents que la société pose sur les corps de ses poupées sexuelles en silicone. La prochaine étape pour la société est d’imprimer également en 3D des corps de robots intelligents qui iront avec les têtes développées actuellement. Et cela est prévu pour 2019 selon l’entreprise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yolanda (@dsdollrobotics) le

Mots-clés nsfysextech