Les vidéos conspirationnistes ne seront plus proposées par YouTube

Les vidéos conspirationnistes sont à la portée de n’importe qui, des vidéos qui piègent de nombreuses personnes. Ces contenus conspirationnistes ne représentent « que » 1% de ce qui est présent sur YouTube, mais face à un contenu gigantesque, ce pourcentage représente un certain nombre. Autant dire que dans la course à la désinformation, le service de streaming a décidé de rentrer dans la course en ne recommandant plus ces vidéos jugées problématiques.

C’est sur son blog que YouTube a  annoncé la suppression de ces recommandations – et non des vidéos elles-mêmes.

youtube-community

Ce billet, appelé « Améliorer définitivement les recommandations sur YouTube », explique la démarche pour éviter que ses utilisateurs ne se retrouvent face à un contenu conspirationniste.

YouTube rejoint le combat contre la désinformation

Plusieurs géants de tech tentent de faire le nécessaire contre la désinformation. Qu’il s’agisse de Twitter, Facebook ou Google, des IA, algorithmes et autres mesurent sont déployées pour empêcher la prolifération de ces contenus douteux.

C’est le service du dernier cité, YouTube, qui s’y met aujourd’hui et promet de ne plus mettre en avant le contenu conspirationniste. La plate-forme ne compte en revanche pas supprimer ces vidéos.

Nous allons d’abord diminuer l’exposition des recommandations à propos des sujets pouvant désinformer de manière dangereuse nos utilisateurs – comme les vidéos qui promettent des solutions miraculeuses à des malades graves, tentant de démontrer que la terre est plate, ou encore diffusant des contre-vérités à propos d’événements graves comme les attentats du 11 septembre.

YouTube développe dans ce même billet sa philosophie à propos de « l’équilibre de sa plate-forme ». Pour le géant du streaming, il est de son devoir de proposer un contenu correct à ses utilisateurs. Les vidéos de désinformation et autres conspirations ne sont pas de cette catégorie.

Nous pensons que cette proposition va dans le sens dans l’équilibre et le maintien d’un service pour la liberté d’expression, le respect de notre responsabilité vis-à-vis des utilisateurs.

La non-suppression des contenus conspirationnistes relève donc, pour YouTube, de la liberté d’expression.

Mots-clés streamingyoutube