Les voyages dans le temps seraient mathématiquement possibles

Ben Tippett, un physicien et un mathématicien travaillant pour une université canadienne, pense que les voyages dans le temps sont mathématiquement possibles. Le plus difficile reste donc de construire une machine capable de voyager dans le passé ou dans le futur.

Ben Tippet a suivi des études supérieures à l’Université Queen’s avant de passer un PhD à l’Université du Nouveau-Brunswick. Fort de ce succès, il a ensuite postulé dans plusieurs établissements situés dans la région et il a fini par obtenir un poste à l’UBC.

TARDIS

Il se passionne pour la relativité générale depuis de nombreuses années, mais il a également mené des études un peu plus décalées.

Les voyages dans le temps ont toujours fasciné la communauté scientifique

Pendant un temps, il a notamment travaillé sur un modèle mathématique afin de mesurer l’impact que pourrait avoir une épidémie de zombies sur le monde et sur nos sociétés modernes. Les travaux du chercheur avaient rencontré un certain écho dans la presse spécialisée.

Cette fois, Ben Tippett a décidé de se pencher sur les voyages dans le temps.

Cette thématique est très présente dans la science-fiction, certes, mais elle fascine également de nombreux scientifiques. Depuis la publication du livre de HG Wells en 1885, des dizaines de chercheurs ont mené des études poussées afin de déterminer si la vision de l’écrivain était applicable au monde réel. Même les plus grands génies de notre histoire se sont penchés sur la question et cela a notamment été le cas d’Einstein.

Ce dernier pensait en effet que les champs gravitationnels étaient causés par des distorsions situées dans le tissu de l’espace et du temps. Une théorie confirmée l’année dernière par le LIGO.

Pour Tippett, donc, la plupart des gens ont une vision incorrecte des choses. Pour lui, l’espace ne doit pas être divisé en trois dimensions, avec le temps séparé. En réalité, le chercheur pense que ces quatre dimensions forment le même ensemble, comme un continuum espace-temps. Dans ce contexte, elles seront toutes connectées et il serait donc théoriquement possible de se déplacer à travers elles.

Les voyages dans le temps seraient théoriquement possibles

Ce n’est pas le plus intéressant. En s’appuyant sur la théorie d’Einstein, le chercheur a en effet déterminer que la courbure de l’espace-temps représentait en réalité les orbites courbes des planètes : « La direction du temps et de la surface spatio-temporelle montre également la courbure. Il y a des preuves montrant que plus nous nous trouvons près d’un trou noir, et plus le temps se déplace plus lentement ».

Le chercheur pense du coup qu’il serait tout à fait possible de créer une machine afin d’utiliser la courbure de l’espace-temps pour plier le temps en cercle et pour voyager ainsi entre les époques.

Toutefois, il estime aussi que nous n’avons pas les connaissances suffisantes pour pouvoir construire une machine de ce genre. Cette dernière nécessiterait en effet des matériaux et des technologies qui nous échappent.

Une chose est sûre en tout cas, notre scientifique n’est pas dénué d’humour. Le modèle imaginé par ses soins porte en effet le nom de Traversable Acausal Retrograde Domain in Space-time… ou TARDIS pour faire plus court. Le Docteur appréciera sans doute le clin d’œil.

Il faut tout de même signaler que cette étude n’est pas fantaisiste et elle a ainsi été publiée dans le journal IOPScience Classical and Quantum Gravity.