L’étonnante histoire de Nagoro, le village aux poupées

Nagoro se trouve dans la vallée d’Ilya, et plus précisément sur l’île de Shikoku dans la préfecture de Tokushima. Très peu peuplé, il compte seulement quelques dizaines d’habitants, mais cela ne l’a pas empêché de se faire un nom à l’internationale grâce… à ses étonnantes poupées.

Nagoro se trouve sur la route 439, une route circulant dans une région montagneuse peu accessible.

Nagoro, le village aux poupées du Japon. (Capture Google Maps)

Au plus fort de son histoire, il comptait pas moins de trois cents habitants, mais beaucoup d’entre eux ont malheureusement fini par quitter le village pour s’installer à la ville.

Nagoro, le village en suspens

Aujourd’hui, Nagoro compte seulement une trentaine d’habitants faits de chair et de sang… et une centaine en chiffons.

Tsukimi Ayano a vécu une bonne partie de son enfance sur place, avant de partir pour Osaka suite à la fermeture du barrage de la région. Fermeture qui a provoqué une hausse du chômage dans tous les alentours. Puis, au début des années 2000, elle est revenue à Nagoro pour s’occuper de son père et c’est à cette occasion qu’elle a fabriqué sa toute première poupée.

Pour sa première création, Tusikimi a choisi de rendre hommage à son père. L’exercice lui a visiblement plu puisqu’elle a remis le couvert à plusieurs reprises durant les années suivantes. À présent, le village compte un peu plus de trois cents poupées faites de tissu et de papier journal.

Beaucoup d’entre elles sont en réalité des portraits de gens disparus ou partis pour la ville, mais pas toutes. Certaines de ces poupées sont en effet imaginées de toute pièce. Tuskimi n’est d’ailleurs plus la seule à l’ouvrage puisque de nombreux autres habitants ont commencé à fabriquer leurs propres poupées.

Des poupées pour attirer l’attention sur la désertification des campagnes

Il y a plus étonnant cependant. Ces poupées ne sont pas entreposées dans des caves humides ou dans des greniers poussiéreux, mais directement placées à travers la ville. Certaines sont installées dans les champs, d’autres à l’arrêt du seul et unique arrêt de bus du village, d’autres encore dans les jardins ou hangars des habitants.

Si ces poupées sont ainsi mises en avant, c’est avant tout pour attirer l’attention des passants sur la désertification des campagnes, une désertification de plus en plus présente au Japon.

Alors bien sûr, vous serez peu nombreux à pouvoir vous rendre sur place pour visiter le village de Nagoro, mais ce n’est pas un problème puisqu’il suffit de se connecter sur Google Maps à cette adresse pour pouvoir se promener dans ses rues.

Les poupées sont disposées un peu partout dans le village. (Capture Google Maps)

A Nagoro, les habitants et les passants ne s’étonnent plus de croiser des poupées. (Capture Google Maps)

Il n’est pas rare de croiser une poupée en se promenant dans Nagoro (Capture Google Maps)

Mots-clés insolite