Clicky

L’étrange histoire des sorcières voleuses de pénis

Heinrich Kramer a écrit en 1479 un livre portant sur la sorcellerie : Le Marteau des Sorcières. Commandé et approuvé par le pape Innocent VIII, il était considéré comme un des plus importants manuels de chasse aux sorcières de l’époque. L’auteur avait consacré tout un chapitre à la question sensible des sorcières voleuses de pénis.

Heinrich Kramer, aussi connu sous le nom de Henri Institoris, est né en Alsace en 1436. Extrêmement pieux, il est entré au couvent dominicain de sa ville natale dès qu’il en a eu l’âge.

Sorcières

Les sorcières, adeptes du vol de pénis ?

Après plusieurs années d’étude, il a fini par devenir prieur de ce couvent.

Kramer était considéré comme un des plus féroces inquisiteurs

En parallèle, il est également devenu inquisiteur et il s’est alors fait remarquer pour son zèle. Sa cruauté et sa foi inébranlable lui ont ouvert les portes de Rome.

Après avoir poursuivi un cursus afin de devenir docteur en théologie, Kramer a été remarqué par le pape Innocent VIII et ce dernier lui a alors demandé de travailler sur un ouvrage consacré aux sorcières, en collaboration avec un autre inquisiteur dominicain du nom de Jacques Sprenger, aussi connu comme Jacob Sprenger.

Les deux hommes ont travaillé pendant plusieurs années sur l’ouvrage.

Le Marteau des Sorcières, ou Malleus Maleficarum en latin, se présentait sous la forme d’un traité consacré à la sorcellerie. Il comportait plusieurs parties différentes. La première se focalisait sur la nature de la sorcellerie et elle exposait ainsi de nombreux arguments théologiques visant à légitimer l’action de l’église et des inquisiteurs.

Extrêmement misogyne, Kramer estimait que la femme était responsable de nombreux maux. Il la voyait en effet comme un être vulnérable, faible et de piètre intelligence, un être dont la nature le prédisposait à céder aux tentations des démons.

La seconde partie se focalisait davantage sur la capture des sorcières. Elle expliquait notamment comment les repérer et comment les éliminer après avoir instruit leur procès. En parallèle, elle évoquait aussi les pouvoirs des sorcières et leurs rituels.

Les sorcières voleuses de pénis

Parmi les nombreux exemples cités, trois études de cas se rapportaient… aux organes sexuels de l’homme. Kramer prêtait en effet aux sorcières le pouvoir de faire disparaître les attributs masculins. D’après lui, ces dernières pouvaient en effet les subtiliser en les dissimulant à l’aide d’une illusion.

Toutefois, l’ouvrage comprenait un autre récit, bien moins prude. D’après l’inquisiteur, certaines sorcières avaient en effet pris l’habitude de voler les pénis et de les collectionner. Elles pouvaient dans certains cas les placer dans des cages et les nourrir comme des animaux de compagnie en leur fournissant du blé ou du maïs.

Kramer évoquait notamment le cas d’un homme castré qui aurait été voir une sorcière pour qu’elle répare son membre. Cette dernière lui aurait alors présenté un arbre où se trouvaient plusieurs nids dans lesquels avaient été disposés des membres. L’homme avait ensuite été invité à choisir le pénis de son choix.

Fresque Pénis

L’arbre aux pénis, une fresque de la ville de Toscane retrouvée en 2000.

Ce fameux arbre a beaucoup fait parler de lui en 2000, lorsque des archéologues ont découvert dans la ville de Toscane une immense fresque datant du XIIIe siècle, une fresque présentant un arbre aux branches… chargées d’organes masculins. Des organes immenses et turgescents, sous lesquels se tenaient pas moins de huit femmes.

Car la légende des femmes voleuses de pénis n’est pas née avec le Malleus Maleficarum. En réalité, cet arbre fait partie de l’ancien folklore toscan.

Une chose est sûre en tout cas, ce livre et les actions des inquisiteurs ont coûté la vie à des centaines de femmes innocentes. Des femmes qui n’avaient rien de voleuses de pénis.

En attendant, le Malleus Maleficarum a été interdit par le Vatican en 1490. Cette interdiction n’a cependant pas eu l’effet escompté puisque l’ouvrage a été réédité plus d’une trentaine de fois ensuite. Depuis, il a donné lieu à de nombreuses études et il a également fait plusieurs apparitions dans le cinéma et à la télévision. Il est en effet évoqué dans le Da Vinci Code, mais également dans un épisode de Supernatural.

Crédits image

Mots-clés histoireinsolite

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.