Clicky

LeWeb’11 : présentation de FlagFriend

Et si la ville devenait votre terrain de jeu ? Ce serait pas mal, c’est sûr, et c’est justement ce que vous propose FlagFriend. Cette application va en effet vous permettre de vous amuser avec une cinquantaine de mini jeux et de défier ainsi vos amis. Et ce aussi bien sur iOS que sur Google Android. Il suffira ainsi de battre leur score pour prendre le pouvoir dans votre quartier et devenir un type super respecté par le monde entier. Yep et ce qu’il faut savoir, c’est que FlagFriend fait partie des 16 startups en compétition pour LeWeb’11 et vous allez pouvoir en apprendre un peu plus au sujet de cette application dans la vidéo qui suit.

LeWeb'11 : présentation de FlagFriend

FlagFriend risque d’intéresser tous ceux qui passent leur vie dans le métro ou dans des salles d’attente et vous allez vite comprendre pourquoi. Une fois inscrit, le joueur va se retrouver face à la carte de son quartier. Sur ce plan magique, on va trouver deux types d’éléments : des drapeaux (des quizz créés par les joueurs) et des lieux importants. Chaque lieu va comprendre un mini jeu. Ce dernier vous permettra d’obtenir des points et de la monnaie virtuelle. Grâce à cette dernière, tu pourras débloquer des cadeaux comme des nouvelles tenues pour ton avatar et bien d’autres choses. Mieux, si tu fais des gros scores, tu pourras même t’emparer de certains lieux et montrer à tous combien tu es beau, fort et influent.

Pas mal, non ? Yep, c’est un concept vraiment sympa et je pense que FlagFriend a de fortes chances de remporter le concours. Enfin, la concurrence est dure, hein, et on va d’ailleurs être très rapidement amené à parler des autres startups qui se présentent au challenge. Cela dit, si vous avez envie d’en savoir un peu plus avant de télécharger les applications, voici deux vidéos qui vous permettront sans doute d’y voir un peu plus clair et de mieux comprendre le fonctionnement du truc.




Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.