LeWeb’12 : Be Bound, une application pour rester connecté sans 3G

Le réseau 3G ne couvrant que 14% de la planète, on ne peut malheureusement pas rester connecté en permanence et il suffit ainsi que nous nous trouvions dans une zone d’ombre pour se retrouver coupé de tout. Terrifiant, évidemment, et c’est précisément pour cette raison que la startup Altheia a décidé de mettre au point – Be Bound – permettant d’utiliser le réseau 2G pour accéder à ses mails, à la météo, à Twitter et à tous ces outils qui font finalement partie de notre quotidien. D’autant plus intéressant que la 2G, elle, couvre 86% de la planète. Moralité, si vous voyagez beaucoup, alors nul doute que cette application devrait retenir votre attention.

Le principe de fonctionnement de Be Bound est assez simple et tout passe finalement par la technologie SMS. Lorsque le mobinaute se trouve à l’étranger et souhaite accéder à ses mails, par exemple, il lui suffira d’ouvrir l’application dédiée et de lancer le module spécifique. Il enverra alors un SMS vers les serveurs de l’application qui se chargeront de lui retourner l’information en échange de quelques centimes d’euros. L’utilisateur, donc, ne paiera que le SMS et ces quelques centimes.

LeWeb'12 : Be Bound, une application pour rester connecté sans 3G

Plus concrètement, Be Bound se présente sous la forme d’une application constituée de plusieurs modules ayant chacun leur propre utilité. On en aura donc pour tous les goûts, et on pourra parfaitement utiliser l’outil pour relever nos mails, accéder à notre compte Twitter, connaître la météo de notre région, s’enquérir des éventuels retards de notre vol ou même lire l’actualité. La liste n’est évidemment pas exhaustive, on trouve en réalité un peu plus d’une dizaine de modules et d’autres devraient être implémentés d’ici peu, dont un module qui nous permettra d’accéder à… notre compte Facebook.

Au final et même si l’objectif de Be Bound n’est pas de nous permettre de rester connecté en permanence, cet outil devrait rendre de fiers services à tous les grands voyageurs. Logique, parce que ce couteau suisse de la mobilité leur coûtera nettement moins cher que toutes les options d’itinérance proposées par les opérateurs.

Notez cependant que l’outil n’est à l’heure actuelle pas encore disponible. Il arrivera sur Android en version bêta le 19 décembre et il faudra attendre janvier ou février 2013 pour profiter de sa version finale. Une application iOS est également en projet mais cette dernière n’arrivera pas tout de suite sur le marché.

On termine avec la petite vidéo qui va bien et qui vous permettra de mieux comprendre le concept.



Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.