Clicky

L’Exynos 9820 a été officialisé par Samsung et le Galaxy S10 sera le premier à en profiter

Samsung vient de lever le voile sur sa toute nouvelle puce mobile haut de gamme, l’Exynos 9820. Gravée en 8 nm, elle devrait faire son entrée sur le marché avec le Galaxy S10, attendu pour le prochain MWC.

Samsung compte de nombreuses cordes à son arc. Non content d’être le numéro un sur le marché de la téléphonie, plus précisément celui des smartphones, l’entreprise est aussi très présente sur le secteur des dalles ou encore sur celui des semi-conducteurs.

Exynos 9

Or justement, après un teasing particulièrement excitant, la firme vient de lever le voile sur une nouvelle puce mobile, l’Exynos 9820.

L’Exynos 9820 est officiel !

Comme indiqué un peu plus haut, la nouvelle puce du constructeur est gravée en 8 nm LPP. Difficile évidemment d’être surpris puisque le chaebol coréen a massivement communiqué sur ce process en fin d’année dernière. Il avait d’ailleurs publié un article expliquant les nombreux avantages de sa technologie.

D’après les données constructeur, ce nouveau processus aurait pour effet de réduire la consommation énergétique du SoC de 10 % par rapport au processus LPP de 10 nm.

Samsung n’en est cependant pas resté là et l’Exynos 9820 sera lui aussi capable de réduire sa consommation énergétique en optimisant son fonctionnement et en réduisant la tension de son processeur graphique.

Le SoC bénéficie également d’une nouvelle architecture reposant sur trois clusters différents et donc sur trois ensembles de cœurs. Le premier cluster se compose de deux cœurs développés par l’entreprise, des cœurs spécialement optimisés pour les calculs les plus gourmands. Le second regroupe deux Cortex A75 et il s’activera pour les calculs nécessitant une puissance de calcul accrue.

Le dernier regroupe quatre Cortex A55 et il se focalisera sur les calculs les moins gourmands tout en consommant moins d’énergie.

Une puce plus puissante, plus économe en énergie et plus intelligente

Si l’on en croit Samsung, cette nouvelle architecture sera optimisée par le biais d’un planificateur de tâche intelligent. Le processeur sera de lui-même capable de déterminer la puissance de calcul nécessaire en fonction de l’usage à l’instant T et il se chargera bien entendu d’activer l’un ou l’autre de ses clusters en fonction de cette donnée.

Sans surprise, le constructeur s’est montré très enthousiaste et il a ainsi estimé que cette architecture offrira des performances accrues de l’ordre de 20 % par rapport à l’Exynos 9810 en monocore et de 40 % en multicore.

Le GPU, pour sa part, est en réalité un Mali-G76 MP12 et il devrait lui aussi – et sans surprise – offrir un important gain de puissance par rapport à la génération précédente. Là encore, la firme se montre plutôt dithyrambique et elle évoque un gain de l’ordre de 40 % par rapport au Mali G72 présent sur l’Exynos 9810.

L’autre nouveauté a trait au NPU embarqué. Il est totalement dissocié du reste du SoC et il se focalisera uniquement sur les tâches liées à l’IA pour une puissance brute sept fois supérieure à celle de l’ancienne puce.

Grâce à ce nouveau processeur neuronal, le Galaxy S10 et le Galaxy Note 10 seront en mesure de mieux comprendre les scènes photographiées et d’offrir de meilleurs résultats en photo.

Puisqu’on en parle, sachez que ce SoC sera en mesure de gérer l’enregistrement de flux en 4K à 150 images par seconde avec des couleurs en 10 bits ou même de filmer en 8K à 30 images par seconde.

Il ne serait donc pas surprenant de voir Samsung axer la présentation du Galaxy S10 sur la vidéo.

Sinon, l’Exynos 9820 prend également en charge l’USF 3.0 et le LPDDR4X. Côté modem, le constructeur a misé sur une puce LTE-Advanced Pro compatible avec la 4G de catégorie 20.

Si Samsung respecte le planning habituel, la puce devrait entrer en production à la fin de l’année. Dans ce cas, le Galaxy S10 sera sans doute le premier appareil à en profiter.

Mots-clés samsung

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.