LG G7 : un concept élégant et raffiné pour patienter

Le LG G7 ne sera pas présenté – dans le meilleur des cas – avant le prochain Mobile World Congress, mais un talentueux  passionné lui a dédié son  dernier concept et ce dernier ne devrait laisser personne indifférent. Ni les inconditionnels de la marque coréenne, ni les autres. Cette création ne souffre en effet d’aucun défaut.

L’auteur de ce concept n’a pas cherché à verser dans l’originalité et il a ainsi choisi de s’inspirer du modèle existant tout en le poussant dans ses derniers retranchements.

LG G7

Le LG G7 imaginé par ses soins se compose donc de deux plaques en verre finement travaillées collées ensemble par le biais d’un châssis métallique aux bordures délicatement arrondies.

Un LG G7 borderless en guise de concept

L’écran est immense et il s’étire sur plus de 80 % de la surface du terminal. Le designer à l’origine de cette création a effectivement choisi de réduire la bordure située sous la dalle afin de gagner un peu de place.

Ce n’est pas le cas de la bordure supérieure. Cette dernière est un peu plus épaisse et elle regroupe ainsi le haut-parleur et la caméra frontale, mais aussi les divers capteurs habituels.

Le LG G7 de ce designer est également pourvu d’une ergonomie proche de celle du modèle actuel. Les deux boutons du volume sont ainsi placés sur la tranche gauche et le bouton de mise sous tension est de l’autre côté.

Le lecteur d’empreintes répond présent et il est placé à l’arrière, dans la continuité du module photo double. Tout comme le LG G6, ce téléphone est en effet doté d’un appareil photo regroupant deux optiques et deux capteurs placés sur un axe horizontal.

Une création bien équilibrée

Concernant la fiche technique de ce terminal (imaginaire, on le rappelle), l’auteur du concept a opté pour un écran P-OLED de 6 pouces capable d’afficher une définition de type QHD et pour un Snapdragon 845 couplé à 4 ou 6 Go de mémoire vive suivant les configurations.

Ces caractéristiques sont peu réalistes malheureusement. Chaque année, LG se retrouve en effet à utiliser les processeurs de la génération précédente en raison des contrats d’exclusivité signés entre Samsung et Qualcomm sur les puces haut de gamme de ce dernier.

D’après les rumeurs, Samsung aurait d’ailleurs l’intention d’appliquer la même stratégie cette année afin de bloquer ses concurrents.