Clicky

L’IA au service de la lutte contre la pornographie juvénile

L’Intelligence Artificielle peut avoir de nombreux avantages et le CCPE l’a bien compris. L’institut canadien vient en effet de lancer un nouveau robot capable de détecter et de supprimer les images pédopornographiques disponibles en ligne : Projet Arachnid.

Le CCPE, ou Centre canadien de protection de l’enfance, s’est donné pour mission de protéger les enfants et les adolescents de toutes les turpitudes induites par le web et les réseaux sociaux.

Clavier

Si nos enfants n’ont aucune difficulté à utiliser les outils et les services créés par notre génération, ils ont souvent une approche naïve de la chose.

Internet et ses dangers

Internet a beau être un outil fantastique, il n’en reste pas moins des plus dangereux lorsqu’il tombe entre de mauvaises mains et nous en avons chaque jour un peu plus la preuve.

Entre les challenges poussant les enfants au suicide et les prédateurs sexuels présents sur les plateformes sociales, la toile est parfois très loin du conte de fées. Dans ce contexte, il est indispensable de tout mettre en oeuvre pour protéger les nouvelles générations.

Le CCPE s’inscrit pleinement dans cette démarche et il lutte depuis plusieurs années une lutte sans merci avant de venir en aide aux publics les plus vulnérables. Pour se faire, l’institution a notamment lancé un portail dédié à la chose, un portail permettant aux internautes de signaler en quelques clics les cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur la toile.

Toutefois, cette initiative n’était pas suffisante aux yeux du centre et ce dernier a ainsi décidé de passer à la vitesse supérieure en développant un robot capable de faire le ménage sur la toile.

Le Project Arachnid, c’est son nom, a été développé à Winnipeg par une division spéciale du CCPE.

Une IA capable de traiter 80 000 images par mois

Extrêmement intelligent, ce robot est capable d’identifier avec précision les images présentant des abus sexuels sur mineur et d’envoyer dans la foulée des demandes de retrait aux divers fournisseurs du marché. Les chiffres présentés par le centre ont d’ailleurs de quoi donner le tournis puisque cette intelligence artificielle est capable de traiter en une journée 2 800 images et environ sept cents demandes de retraits.

D’après les premiers tests effectués, le programme détecte donc un total de 80 000 images pédopornographiques par mois.

Le CCPE ne compte évidemment pas se limiter au territoire canadien et le centre a ainsi formé des alliances avec plusieurs autres organisations présentes dans différents endroits du monde. Des endroits comme les États-Unis ou encore le Royaume-Uni. Il souhaite également travailler en étroite collaboration avec les GAFA afin de multiplier son champ d’action.

L’initiative semble en tout cas porter ses fruits et de nombreuses organisations soutiennent ainsi le projet. Interpol, par exemple, a pris la décision d’ouvrir ses bases de données au robot afin d’améliorer sa capacité de détection.

Mots-clés web

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.