Libra, la crypto-monnaie de Facebook fait face à de nouveaux rejets

Facebook a annoncé le mois dernier son projet de créer une monnaie digitale globale appelée Libra qui pourra être utilisée pour l’achat de produits ou encore l’envoi d’argent au niveau international. Dans ce projet, le géant du web a créé des partenariats avec de grandes entreprises comme Visa, PayPal ou encore MasterCard.

Cependant, la décision de Facebook de créer sa propre cryptomonnaie est loin de faire l’unanimité.

Crédits Pixabay

Selon un rapport publié par Bloomberg le lundi 8 juillet dernier, l’Inde qui est la troisième plus grande puissance économique de l’Asie rejetterait totalement la nouvelle monnaie de Facebook.

Le gouvernement indien envisage ainsi d’interdire l’usage de Libra sur son territoire, peu importe le type de transaction pour lequel elle est utilisée.

L’Inde totalement contre

Questionné sur la cryptomonnaie de Facebook, Subhash Garg, le Secrétaire Indien des Affaires Economiques a répondu que le design de Libra n’a pas été totalement expliqué. Il a aussi ajouté que comme il s’agit d’une cryptomonnaie privée, le gouvernement s’interroge sur la sécurité de la monnaie.

Depuis avril 2018, aucune entité gérée par la Reserve Bank of India n’a été autorisée à manipuler des cryptomonnaies ou des monnaies virtuelles. Cependant, les négociations de monnaies virtuelles comme le bitcoin par des particuliers étaient toujours considérées comme légales.

Selon les informations du mois dernier, le gouvernement de l’Inde serait en train de rédiger des lois qui sanctionneraient tout utilisateur de cryptomonnaies d’une peine de prison.

Un rejet presque global

Depuis son annonce, Libra a reçu beaucoup de critiques de la part des responsables de nombreux pays. Les hommes politiques américains et européens ont tout de suite fait référence aux problèmes de Facebook concernant la sécurité des données.

La Représentante Maxine Waters qui est aussi Présidente du Comité Américain des Services Financiers a déclaré que Facebook a, à plusieurs reprises, montré un mépris pour la protection des données. Elle a ainsi envoyé une lettre à l’entreprise demandant la suspension temporaire des plans de création de Libra. En Europe, Bruno Le Maire, le Ministre des Finances français, a quant à lui déclaré que Facebook ne devrait pas être autorisée à créer une monnaie souveraine.

Actuellement, de plus en plus d’entités expriment leur rejet vis-à-vis de la crypto-monnaie de Facebook. Attendons de voir si ces nombreuses réactions négatives auront un impact sur le projet en cours du géant du web.

Mots-clés cryptomonnaiesLibra